RDC: La visite du pape François conditionnée par la tenue des élections

Politique | Publié le Samedi 01 Juillet 2017 à 12:49:34 | |
 
RDC: La visite du pape François conditionnée par la tenue des élections

Le pape François ne viendra en RDC qu’après l’organisation des élections présidentielles et législatives, a  fait savoir le Nonce Apostolique en RDC. C’était dans un message aux fidèles...

 

Le pape François ne viendra en RDC qu’après l’organisation des élections présidentielles et législatives, a  fait savoir le Nonce Apostolique en RDC. C’était dans un message aux fidèles catholiques à l’occasion de la messe de solennité aux apôtres Jean et Paul. Pour le Nonce Apostolique Luis Mariano, la visite du Pape prévue entre juillet et Août de cette année a été reportée «pour éviter des manipulations politiques et d’interprétations malicieuses qui pourraient diviser la nation»

«Vous savez bien chers frères et sœurs, avec quelle impatience le Saint Père, qui suit avec attention les évènements de la RDC, attend l’heure d’une visite dans notre pays. Pourtant, malheureusement, pour éviter des manipulations politiques et d’interprétations malicieuses qui pourraient diviser la Nation, le Pape François a décidé de renvoyer son voyage jusqu’à la réalisation des élections Présidentielles et Législatives», a précisé le représentant du Vatican.

Le meilleur moyen de préparer la visite du pape en RDC, c’est de lutter pour la tenue des élections, exhorte le nonce apostolique aux catholiques de la RDC

«Mais ne vous angoissez pas chers Catholiques du Congo et tenez-vous débout!, comme vient de nous exhorter la CENCO, car en tout cas, décembre 2017 approche! Je vous invite à travailler pour la paix et à vous engager avec ferveur dans la lutte civique pour la tenue des élections libres, transparentes et apaisées! C’est le meilleur moyen de vous préparer à la visite du Saint Père tant intensément souhaitée par tous les congolais», a-t-il ajouté

Le 13 mars dernier, le pape François avait annoncé le report de sa visite prévue entre juillet et Août en RDC. Le gouvernement congolais avait alors déclaré que c’était notamment pour des raisons «sécuritaires» que Kinshasa avait sollicité ce report.

 

                                                          Autre source

 

Commentaires Facebook