Refus d’extrader les pro-Gbagbo : Damana Pickass ‘’félicite’’ les autorités ghanéennes

Politique | Publié le Vendredi 10 Novembre 2017 à 18:59:22 | |
 
Refus d’extrader les pro-Gbagbo : Damana Pickass ‘’félicite’’ les autorités ghanéennes

Damana Adia Pickass, un des leaders de jeunesse proches de l’ancien régime, a salué la décision des autorités de sa terre d’accueil, le Ghana, pour avoir opposé une fin de non-recevoir à la requête du pouvoir d’Abidjan d’extrader certains collaborateurs de l’ancien président de la République, Laurent Gbagbo. Joint via les réseaux sociaux par Soir Info, il s’est ‘’réjoui’’ de la vigilance de ces derniers.

 

« Si ce qu’affirme ‘’La Lettre du Continent’’ est  juste, il faut s’en réjouir et féliciter les autorités ghanéennes pour leur vigilance et leur intégrité face à un dossier qui pue la manipulation et le mensonge depuis le début. Le Ghana est vraiment une terre d’accueil et de respect des droits de l’homme », s’est exclamé Damana Adia Pickass.

Toutefois, pour le président de la Coalition des Patriotes en exile (Copie), ces ‘’accusations’’ et campagne de ‘’diabolisations’’ dont il est victime ont été lavés par les autorités ivoiriennes eux-mêmes.

« Mon intégrité et mon honorabilité viennent d’être restaurées et blanchies par le Directeur de la police criminelle qui a été très clair sur la nature criminelle des attaques de postes de police et de gendarmerie. Cela n’avait rien avoir avec les hommes politiques, selon notre commissaire. Je ne peux que rendre gloire à Dieu mon seul et unique juge »,  a-t-il martelé.

Pour rappel, le président Alassane Ouattara a demandé à son homologue ghanéen, Nana Akufo Addo, selon La Lettre du Continent, l’extradition de Koné Katinan, le porte-parole de Laurent Gbagbo, de l’ancien ministre de l’énergie, Léon Emmanuel Monnet et Damana Adia Pickass pour leur liaison à des ‘’tentative de déstabilisation’’ présumé.

Commentaires Facebook