Sénégal: Le 23 juin, une date ”maudite” pour les Wade

Politique | Publié le Vendredi 23 Juin 2017 à 14:21:56 | |
 
Sénégal: Le 23 juin, une date ”maudite” pour les Wade

Accueil / Politique / Le 23 juin, une date ”maudite” pour les Wade. Le 23 juin, une date ”maudite” pour les Wade. Dans Politique, une 23 juin 2017   Les dates du 23 juin 2011 et du 23 juin 2016 sont des jours marquants de la vie politique de Wade famille. La première date marque un soulèvement populaire contre le ticket présidentiel proposé par Me Abdoulaye Wade qui a occasionné sa chute du pouvoir en 2012. La deuxième, coïncide avec  la libération de prison de son fils Karim Wade dans des conditions nébuleuses. Donc, en référence à ce jour du 23 juin, l’on peut conclure que la date du 23 juin serait sans doute une date maudite pour la famille Wade.

Une coïncidence ou un coup du hasard, la date du 23 juin est un jour très important dans la vie politique de Wade-père et fils. A quelques mois de l’élection présidentielle de 2012, c’est le projet constitutionnel de Me Wade, qui vise à institué un ticket présidentiel qui fait déborder le vase. Cette décision qui consiste à faire l’élection simultanée d’un président et d’un vice-président et enlève le quart bloquant pour faire élire le président de la république avec seulement 25 % des suffrages exprimés. Face à cette décision, l’opposition regroupée autour de ‘’Benno Siggil Senegaal’’ sonne la révolte et la mobilisation avec des organisations civiles comme la Raddho, Y en a marre,  avec comme cris de guerre ne ''touche pas à ma constitution''.

En effet, cette attitude de Abdoulaye Wade avait été considérée par les Sénégal comme une stratégie pour élire son fils à la vice-présidence pour lui succéder au pouvoir. Compte tenu de cette révolte, beaucoup d’analystes concluent que cette date du 23 juin 2011 avait été la principale cause de la chute de Wade au pouvoir.

Ce n’est pas tout. Cette date du 23 juin marque un autre fait spectaculaire pour la famille Wade. Cette fois de ci, c’est en 2016, jours où le fils d’Abdoulaye Wade avait été libéré de la prison de Rebeuss suite à une grâce présidentielle. Mais, cette grâce avait été considérée par beaucoup de sénégalais comme un simple prétexte pour le faire libérer de la prison. Surtout qu'après sa libération, le jeudi 23 juin 2016 vers 1 heures du matin, Karim Wade s’est engouffré dans un jet privé où se trouvait le procureur général du Qatar en direction de Doha. Un voyage nocturne qui entraîne l’implication d’un pays étranger, choqua à plus d’un titre le ‘’Rewmiste’’ Idrissa Seck qui dénonçait alors un ‘’Deal international’’. Karim Wade quittait ainsi la prison de Rebeuss pour s'exiler au Qatar. Et depuis, il peine à sortir du territoire qatari.

Et pourtant, après son départ, le gouvernement par la voix de son porte-parole, Seydou Guèye avait fait savoir que Karim Wade est libre de ses mouvements, donc il peut revenir au Sénégal quand-il voudra. Mais, jusqu’à preuve du contraire Wade-fils n’est pas retourné dans le pays. Ce qui laisse entrevoir des non-dits dans cette affaire Karim. En conséquence, cette date du 23 juin est devenue une date malheureuse pour cette famille Wade.

Commentaires Facebook