Sénégal: les affaires sales de Macky Sall mises à nu

Politique | Publié le Mardi 26 Septembre 2017 à 12:28:21 | |
 
Sénégal: les affaires sales de Macky Sall mises à nu

Au Sénégal en ce moment, ce sont les affaires sales du Président Macky Sall qui émeuvent les populations et les médias. Récemment, M. Mamadou Ndoye, ancien secrétaire général de la Ligue Démocratique (LD), a fait le grand déballage sur la manière dont Macky Sall gère les affaires politiciennes.

 

Gestion des affaires politiciennes, Macky Sall à nu et à découvert

M. Mamadou Ndoye a décidé de faire le grand déballage sur ce qu’on peut appeler les affaires sales du Président Macky Sall au Sénégal. Pour lui, la manière dont Macky Sall entretient les partis qui lui sont proches, c’est-à-dire ceux de la mouvance présidentielle, frise le clientélisme d’Etat.

Révélation faite sur son propre cas, Mamadou Ndoye soutient publiquement que le Chef de l’Etat Macky Sall lui aurait proposé le poste de ministre-conseiller du Président de la République ou alors s’il décline cette offre, la coquette somme de 4 millions de francs Cfa par mois lui serait reversée.

Enseignant à la faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, M. Mamadou Ndoye n’a pas caché les choses, mais il est allé jusqu’au bout de l’indicible. Des réactions mentionnaient que « cette affaire est une honte», ce «clientélisme politique», comme le déclaraient respectivement Birahim Seck du Forum civil et Moundiaye Cissé de l’Ong 3D.

Pour le premier cité, la société civile « invite la Crei (Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite) à s’autosaisir de l’affaire ». «C’est inquiétant mais le cas de la LD n’est que l’arbre qui cache la forêt», s’indigne le second à son tour.

Mais, M. Mamadou Ndoye ne lâche pas l’affaire, il ajoute ceci: « Lorsque j’ai été élu SG de la LD, Macky Sall m’a reçu et m’a fait deux propositions: soit je te nomme ministre conseiller, ou alors je te remets la somme mensuelle de quatre millions. J’ai refusé le poste de ministre conseiller et j’ai pris les quatre millions qui, chaque mois, étaient versés directement dans les caisses du parti », précise l’Enseignant-Chercheur.

 

Source: afrique-sur7

Commentaires Facebook