Sénégal: violente attaque de l’ex-président Abdoulaye Wade contre Macky Sall

Politique | Publié le Mardi 07 Novembre 2017 à 18:31:19 | |
 
Sénégal: violente attaque de l’ex-président Abdoulaye Wade contre Macky Sall

L’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade s’est livré à une attaque de son successeur Macky Sall, l’accusant d’avoir détruit le pays avec un niveau d’endettement intolérable, a rapporté lundi la presse locale.

 

“Le pays s’est beaucoup dégradé depuis que je suis parti. Le taux d’endettement est de 65%. J’ai été professeur en Sciences économiques et tous les livres que j’ai explorés enseignent que le taux ne doit jamais excéder 17%. La situation financière est carabinée”, a affirmé M. Wade dont les propos sont repris par les journaux et les sites d’informations.

L’ancien président sénégalais a fait ces accusations lors d’un déplacement à Touba (centre) dimanche, à quelques jours du Magal commémorant le départ en exil au Gabon de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du mouridisme, l’un des principales confréries musulmanes du Sénégal.

“Le ministre de l’Economie et des Finances ne dort plus que d’un seul œil pour payer les salaires. Dès qu’il reçoit l’argent des impôts ou des douanes, il réfléchit pour savoir qui il va payer d’abord. Les dégâts sont énormes”, a ajouté l’ancien chef de l’Etat.

Dans le journal l’Observateur (privé), “des fonctionnaires du ministère des Finances renseignent que les disponibilités du Sénégal vérifiables auprès de la Banque Centrale des Etas de l’Afrique de l’ouest (BCEA0) s’élèvent à un montant de 164,767 milliards de francs CFA à la date du 2 novembre 2017, après le paiement des salaires du mois d’octobre 2017”.

Ils ont souligné que ces fonds sont composés du solde du compte de règlement (47,753 milliards FCFA), des avoirs mobilisables sur comptes spéciaux (109,823 milliards FCFA) et du solde du compte ordinaire (7,190 milliards FCFA).

Les relations entre l’ancien président Wade et son prédécesseur Macky Sall ne sont pas les meilleurs depuis 2012. A plusieurs reprises, le président Wade a sévèrement attaqué Macky Sall.

Durant les législatives de juillet dernier, M. Wade a conduit une liste “Mankoo wattu Senegal”, une coalition qui est arrivée deuxième, avec 19 élus.

Karim Wade, fils de Abdoulaye Wade, a été condamné à une peine de 6 ans de prison ferme et 138 milliards de FCFA d’amende (210 millions d’euros) par la Cour de répression de l’enrichissement illicite. Alors qu’il était en détention, il a été désigné candidat du PDS, le parti fondé par son père, pour la présidentielle de 2019.

Karim Wade a été gracié le 24 juin 2016 par le président Macky Sall, après 38 mois passés sous les verrous. Il vit actuellement au Qatar.

 

Source: afrikatv

Commentaires Facebook