Tchad : Démis par son conseil municipal, un maire dénonce des manœuvres du pouvoir

Politique | Publié le Vendredi 30 Juin 2017 à 16:01:06 | |
 
Tchad : Démis par son conseil municipal, un maire dénonce des manœuvres du pouvoir

Laoukein Kourayo Médard, le maire de Moundou, capitale économique tchadienne, a été destitué mercredi (28 juin 2017) par le conseil municipal qui s’est réuni en session extraordinaire. Opposant de taille, Laoukein Médard est arrivé troisième à la dernière présidentielle. Pour son avocat et lui pas de doute, sa destitution n’est ni plus ni moins qu’une manœuvre politique visant à le briser.

 

 

Interrogé ce 30 juin par RFI, son avocat, Me Boniface Mouandilmadji insiste et signe. Son client est victime d’un acharnement du pouvoir. « Ce sont des manœuvres politiques.  Vous savez la plupart des communes sont dirigées par des maires issus du pouvoir en place. Mais  lui, il est le maire de l’opposition et d’une grande ville comme Moundou, la capitale économique. Donc depuis toujours on  a cherché à lui mettre les bâtons dans les roues. Il y a plus de sept contrôles qui ont été exercés au niveau de sa commune pour vérifier est ce qu’il avait détourné un centime et jusque-là, on ne découvre rien, donc on cherche toujours les poux sur sa tête. Voilà qu’on en est arrivé à monter les conseillers municipaux contre lui », a-t-il déclaré.

Même quand on lui rappelle que ces conseillers sont majoritairement issus de l’opposition tchadienne, l’avocat persiste, il y a eu manipulation : « l’homme est ce qu’il est, l’homme est un loup pour l’homme. Ils ont été manipulés, c’est des manœuvres politiques. »

 

 

Commentaires Facebook