Zimbabwe : la situation dégénère ? Robert Mugabe « détenu », selon la présidence sud-africaine

Politique | Publié le Mercredi 15 Novembre 2017 à 12:39:15 | |
 
Zimbabwe : la situation dégénère ? Robert Mugabe « détenu », selon la présidence sud-africaine

La situation évolue très rapidement au Zimbabwe. Robert Mugabe a affirmé être « détenu » à son homologue sud-africain, tandis que l'armée zimbabwéenne a pris le contrôle des points névralgiques de la capitale. Suivez les informations en direct.

 

 

• Le président zimbabwéen Robert Mugabe a dit être « détenu à son domicile » à son homologue sud-africain Jacob Zuma.

• L’armée zimbabwéenne, qui a pris le contrôle des points clés de la capitale la nuit dernière, a affirmé s’en prendre uniquement aux « criminels qui entourent » le président dans un message à la télévision publique. « Ceci n’est pas un coup d’État militaire » a également affirmé le porte-parole de l’armée, le général Sibusiso Moyo.

• Jacob Zuma a envoyé deux de ses ministres à Harare pour « rencontrer le Président Robert Mugabe et les Forces de défense zimbabwéennes ». Plus tôt dans la journée, il avait « appelé au calme et à la retenue et exprimé l’espoir que les développements au Zimbabwe n’amènent pas un changement inconstitutionnel de gouvernement » dans un communiqué.


14 h – Les vétérans de guerre prenne position contre Mugabe

Le président Robert Mugabe doit être évincé de la présidence du pays et de la présidence de la ZANU-PF, a estimé Victor Matemadanda, le secrétaire général de l’Association zimbabwéenne des vétérans de guerre lors d’une conférence de presse. Il a également estimé que l’intervention de l’armée dans la nuit de mardi à mercredi était « pour le bien du Zimbabwe ». Les vétérans ont un poids politique très important au Zimbabwe.


13 h – L’Union européenne appelle à une « résolution pacifique » 

« Nous appelons toutes les parties concernées à passer de la confrontation au dialogue avec pour objectif une résolution pacifique », a déclaré Catherine Ray, porte-parole des services extérieurs de l’Union européenne, lors d’un point presse de la Commission européenne.


12 h – Le Royaume Uni met en garde ses ressortissants

L’ancienne puissance coloniale a demandé à ses ressortissants « d’éviter toute activité politique » dans le pays. Londres a également souligné que « les autorités avaient parfois usé de la force pour réprimer les manifestations ».


11 h 30 – La présidence sud-africaine affirme que Robert Mugabe dit être « détenu »

« Le président Zuma s’est entretenu plus tôt aujourd’hui avec le président Robert Mugabe, qui lui a dit qu’il était détenu à son domicile mais a ajouté qu’il allait bien », a annoncé la présidence sud-africaine dans un communiqué.

Jacob Zuma, fidèle soutien de son homologue zimbabwéen, s’est prononcé plus tôt dans la journée contre tout changement de régime « inconstitutionnel » chez son voisin. Se disant « très préoccupé » par la situation, le président sud-africain a dépêché sur place deux envoyés spéciaux pour rencontrer le président Mugabe et les forces armées.

« Le président envoie la ministre de la Défense et des Anciens combattants, Nosiviwe Mapisa-Nqakula, et le ministre de la Sécurité d’Etat, Bongani Bongo, au Zimbabwe pour rencontrer le président Robert Mugabe et l’armée zimbabwéenne », a annoncé la présidence dans un communiqué.

Commentaires Facebook