De quoi dépend la durée de vie? Des généticiens avancent une nouvelle hypothèse

Science | Publié le Mercredi 06 Decembre 2017 à 16:23:04 | |
 

+ de Science

De quoi dépend la durée de vie? Des généticiens avancent une nouvelle hypothèse

Des généticiens ont surveillé plusieurs centaines de jumeaux pendant une vingtaine d’années en analysant le changement de leur ADN. La conclusion qu’ils en ont tirée: la durée de vie n’est pas héréditaire!

 

La longévité dépend plutôt de l'environnement que des gènes. Telle est la conclusion du groupe international de généticiens qui a défini comment change la régulation épigénétique chez des jumeaux au fil du temps.

La méthylation de l'ADN, un processus épigénétique, qui conduit à la modification de la molécule de l'ADN sans altérer la séquence des nucléides, est l'un des facteurs du vieillissement de l'homme. Ce processus peut déprimer les fonctions de certains gènes. Par exemple, l'ADN empêchant le développement d'athérosclérose s'affaiblit avec l'âge tandis que celui qui provoque les maladies neurodégénératives devient plus actif.

Auparavant, on pensait que c'était des facteurs héréditaires qui étaient censés influencer la méthylation. Mais des généticiens ont mené une recherche qui a permis d'établir dans quelle mesure la régulation épigénétiques était en fait déterminée par l'environnement.

La recherche a été effectuée en Suède à l'aide de la méthode des jumeaux. 385 volontaires, dont l'âge moyen était de 69 ans, devaient passer régulièrement un examen de sang pendant une vingtaine d'années. Les chercheurs ont découvert de nombreuses formes de la méthylation dont aucune n'était liée aux facteurs héréditaires, le modèle de la méthylation se différenciant de plus en plus entre les jumeaux avec le temps.

Selon les généticiens, les résultats de la recherche démontrent que le vieillissement de l'homme dépend dans une large mesure des effets stochastiques et des conditions de l'environnement. Par conséquent, il faut manger sain et faire du sport pour prolonger la durée de vie.

D'après une autre recherche effectuée par des chercheurs britanniques et néerlandais, la durée de vie est liée à l'activité de l'enzyme ARN polymérase III (Pol III). Les chercheurs de la Société européenne de cardiologie ont, à leur tour, établi que c'était la consommation de café qui pourrait prolonger notre espérance de vie.

 

Source: sputniknews

Commentaires Facebook