Cas d’indisciplines récurrents dans l’armée : ce sont les conséquences des différentes crises ( Hamed Bakayoko)

Securité | Publié le Mercredi 17 Janvier 2018 à 14:10:35 | |
 

+ de Securité

Cas d’indisciplines récurrents dans l’armée : ce sont les conséquences des différentes crises ( Hamed Bakayoko)

Le ministre d’Etat, ministre de la défense, Hamed Bakayoko, a dénoncé mardi les récents évènements survenus à Bouaké entre les frères d’armes, tout en expliquant que ces mouvements d’humeurs observés depuis peu dans la grande muette sont la cause des différentes crises et plus singulièrement celle née de l’élection présidentielle de 2010 qu’a traversé le pays.

 

« Certains éléments ont gardé des habitudes et reflexes de la crise », s’est indigné le ministre de la défense,  a soutenu le ministre de la défense, Hamed Bakayoko, lors de la présentation des vœux de ses collaborateurs à lui fait, le mardi 16 janvier 2018.

Le ministre d’Etat a expliqué à la plus haute hiérarchie de l’armée, notamment le chef d’état-major général des Armées, le Général de corps d’armée Touré Sékou et le commandant supérieur de la gendarmerie, le Général Nicolas Kouakou, que même si cette situation n’est pas l’apanage de la Côte d’Ivoire, des efforts devraient faits pour pallier à ce genre de situation qui n’honore pas l’armée.

« Tous les pays qui ont connu des crises connaissent ce genre de conséquences après des crises. On n’hérite pas d’une armée comme dans des pays qui n’en ont pas connues. On a mis au moins 15000 éléments en deux ans, ensemble, issus des deux groupes ex-belligérants sans que les cadres de vie de formation n’aient évolué en proportion de ces réalités. Certains éléments ont gardé des habitudes et reflexes de la crise, mais j’ai bon espoir qu’on va s’en sortir car toutes ces difficultés sont connues », a rassuré l’ancien ministre de l’Intérieur et de la sécurité.

Commentaires Facebook