Côte d’Ivoire: les militaires admis au départ volontaire commencent à percevoir chacun 15 millions FCFA

Securité | Publié le Vendredi 22 Decembre 2017 à 14:23:55 | |
 
Côte d’Ivoire: les militaires admis au départ volontaire commencent à percevoir chacun 15 millions FCFA

La remise de chèque de 15 millions de FCFA à chacun des 991 militaires admis au départ volontaire de l’armée ivoirienne a commencé, jeudi, à Abidjan au cours d’une cérémonie présidée par le ministre d’Etat, ministre de la défense, Hamed Bakayoko à l’Etat-major général des armées, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

 

Au cours de cette cérémonie de lancement,  10 soldats sur les 991 dont 3 officiers, 634 sous-officiers et 354 militaires du rang admis au départ volontaire,  ont symboliquement reçu chacun un chèque de 15 millions de FCFA.

Les 881 autres militaires qui ont eu un avis favorable pour ce départ volontaire à la retraite, recevront également  chacun un chèque de 15 millions de FCFA avant le 31 décembre 2017, date à laquelle ils devraient être tous définitivement être rayés des effectifs de l'armée ivoirienne.

 « La retraite ou le départ volontaire à la retraite n'est pas une sanction. Il faut que les gens arrêtent de voir la retraite comme la fin de la vie», a estimé au cours de cette cérémonie, Hamed Bakayoko avant d'encourager les 991 militaires ivoiriens qui ont volontairement choisi de quitter l'armée cette année, à avoir un "esprit de gagneur" dans leur nouvelle aventure civile. 

« Je vous fais confiance et on fera tout pour suivre votre parcours grâce à un bureau chargé de la reconversion pour vous accompagner. Croyez en vous et mettez toutes les chances de votre côté», a-t-il lancé à l’endroit de ces soldats.

Poursuivant,  M. Bakayoko a expliqué longuement le bien-fondé de l'opération de départ volontaire de l'institution militaire qui permet,  selon lui de ‘’retrouver une armée conforme aux normes''. ‘’C'est un processus qui a cours dans toutes les armées modernes. Ce processus a été décliné dans la stratégie nationale de défense à travers la loi de programmation militaire’’, a rappelé le ministre Bakayoko.

Pour lui, ‘’ce n'est pas quelque chose qu'on a inventé et ce n'est pas contre quelqu'un. Nous allons le recommencer chaque année et faire monter en puissance le bureau de reconversion’’.

Dans la même veine,  le ministre de la défense a soutenu que le ‘’vrai problème’’ de l'armée ivoirienne est ‘’la pyramide d'âge et la pyramide des grades’’. Il faut selon les normes internationales,  a-t-il souligné, ‘’au maximum 10% d'officiers, au maximum 30% de sous-officiers et il faut entre 65 et 70% de militaires du rang pour que l'axe de commandement soit harmonieux’’.

Dans la foulée, M. Bakayoko a sollicité le soutien des soldats et de leur hiérarchie pour l'aider à réussir sa mission  " visant à redonner à l'armée ivoirienne une pyramide d'âge et de grade conforme aux standards internationaux''.

‘’Nous devons tous nous engager à faire en sorte que l'armée soit transformée. Je compte sur vous. Je veux réussir avec vous. Aidez-moi à réussir cette transformation de l'armée », a plaidé M. Bakayoko.

 Avant lui, le Chef d'état-major général des Forces armées de Côte d'Ivoire ( FACI),  le Général de corps d'armée,  Sékou Touré, a, dans le même registre, explicité la nécessité de la réduction des effectifs de l'armée ivoirienne.

L'opération de départ volontaire,  a indiqué M. Touré,  est l'un des trois axes de la loi de programmation militaire qui vise à renforcer les capacités des FACI et de la gendarmerie.

‘’Sur 1067 demandes enregistrées,  991 militaires dont 634 sous-officiers, 3 officiers et 354 soldats du rang, ont reçu un avis favorable pour le départ volontaire à la retraite’’, a-t-il affirmé précisant par ailleurs que ces militaires, ‘’seront mis à la retraite par anticipation à compter du 31 décembre 2017 et bénéficieront des mesures d'accompagnement de l'État’’.

‘’N'oubliez pas les valeurs que vous avez cultivé tout au long de votre service dans l'armée que sont la discipline,  la rigueur et l'intégrité’’, a-t-il conseillé  aux futurs retraités par anticipation.

 Le porte-parole des soldats admis à la retraite volontaire,  l'Adjudant-chef, Koko Seri, a exhorté ses ‘’frères d'armes’’ à embrasser cette nouvelle vie civile avec beaucoup de courage. ‘’Sachez-que nous sommes le baromètre de la réussite des opérations similaires à venir. De notre adaptation à notre nouvelle vie, dépendra le succès de la redynamisation de notre armée’’, a-t-il estimé.

 

Commentaires Facebook