Côte d’Ivoire, Maroc et Sénégal : Nouveaux alliés de la France contre le terrorisme en Afrique ?

Securité | Publié le Lundi 12 Juin 2017 à 10:27:24 | |
 

+ de Securité

Côte d’Ivoire, Maroc et Sénégal : Nouveaux alliés de la France contre le terrorisme en Afrique ?

Emmanuel Macron rencontrera en moins d’une semaine, trois dirigeants africains, les premiers. Le président ivoirien Alassane Ouattara ce dimanche 11 juin, le roi du Maroc Mohamed VI en milieu de semaine et Macky Sall du Sénégal, ce lundi 12 juin, tel est l’agenda du président Français. Selon l’Elysée, Macron s’engagera à améliorer ses relations avec différents chefs d'Etat africains. Ce, pour renforcer les coopérations militaires pour lutter efficacement contre le terrorisme dans la sous-région ouest-africaine.  Seulement voilà, pourquoi Macron a-t-il  entamé les discutions concernant les relations politico-militaires entre la France et l’Afrique par la Côte d’Ivoire, le Maroc et le Sénégal ? Est-ce un signe de la nouvelle politique militaire de Paris en Afrique ? Ces trois pays serviront ils de bases  militaires de la France en Afrique de l’Ouest et du Maghreb dans la campagne de lutte contre le terrorisme? Toutes ses questions se posent.

Emanuel Macron s’engage dans la lutte contre le terrorisme en Afrique. Concernant l’Afrique de l’Ouest, le président Français a posé son choix sur la Côte d’Ivoire, le Maroc et le Sénégal. Si des changements de méthode peuvent être attendus, les questions sécuritaires du continent devraient, elles, être traitées dans la continuité.

Selon le journal Me Monde, les pays africains affectés par les djihadistes sont également invités à tenir un plus grand rôle dans la lutte antiterroriste. L’Algérie et le Mali, acteurs incontournables sur ce dossier, doivent s’impliqués complètement. Au siège des Nations unies, Paris travaille d’ailleurs au renforcement du mandat et du contingent des casques bleus déployés en Afrique de l’Ouest précisément au Mali.

 

Les nouveaux invités dans la lutte contre le terrorisme en Afrique

Mais pourquoi la Côte d’Ivoire, le Maroc et le Sénégal s’engagent auprès de la France dans cette lutte contre le terrorisme dans la zone. Abidjan touché par des actes terroristes (attentat de grand Bassam), le Sénégal cible de nombreuses menaces terroristes, tout comme le Maroc, sont surement des sources de motivations des dirigeants de ces pays.

Macron et Ouattara qui se sont rencontrés hier, ont décidé de renforcer leur coopération militaire. La France et la Côte d’Ivoire vont renforcer dans les prochaines semaines, de manière concrète, leur partenariat militaire et dans le renseignement pour gagner la bataille contre le terrorisme. Une décision annoncée par Macron lui-même, ce après avoir reçu Alassane Ouattara.

 

Après Ouattara, Macron reçoit Macky Sall, le président sénégalais, ce lundi 12 juin à Paris. Ce rendez-vous, cette « prise de contact », comme l'appellent les deux parties, s'est greffée sur l'agenda du président sénégalais qui est actuellement en tournée en Europe. Paris est donc une escale entre Bruxelles et Berlin. Selon RFI, Emmanuel Macron, qui a pris ses fonctions il y a un mois, souhaitait que Macky Sall soit l'un des premiers chefs d'Etat africains salué car « le Sénégal est un partenaire privilégié » de la France, indique à Paris une source diplomatique. Les précédents présidents français ont tous salué, vanté la démocratie sénégalaise, Emmanuel Macron devrait visiblement faire la même chose. « Notre relation n'est pas nouvelle, cette rencontre est tout à fait normale », complète une source à la présidence sénégalaise.

 

De l’autre côté, le président français sera en visite officielle au Maroc les 14 et 15 juin. Il devrait surement rencontrer et s’entretenir avec le roi Mohammed VI. C’est la première sortie maghrébine pour Emmanuel Macron qui en avait fait la promesse bien avant son élection à l’Elysée. Le choix du Maroc comme première destination, alors que d’habitude le privilège en revient à l’Algérie voisine, sonne comme un véritable coup diplomatique pour le Royaume Chérifien. Le Maroc est l’un des premiers partenaires stratégiques français en Afrique et dans la région MENA. en outre le Maroc fait desormais parti de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO). 

Seulement voilà, selon certains observateurs politiques, cet engagement est dangereux. Pour eux, tous les pays engagés officiellement dans la lutte contre le terrorisme, suscite la colère des djihadistes qui en font leurs cibles.  Ainsi en Côte d’Ivoire, au Maroc et au Sénégal les autorités devront être beaucoup plus vigilants et préventifs, car c’est sur les menaces terroristes vont s’amplifiées.

Commentaires Facebook