L'Irak déclare la fin de l'organisation Etat Islamique (Daesh)

Securité | Publié le Vendredi 30 Juin 2017 à 18:11:08 | |
 

+ de Securité

L'Irak déclare la fin de l'organisation Etat Islamique (Daesh)

Le Premier ministre irakien Haïder al-Abadi a déclaré jeudi que la prise de la mosquée historique d'al-Nuri dans la vieille ville de Mossoul marque la fin de l'Etat islamique (EI) en Irak.  "L'explosion de la mosquée al-Nuri et de son minaret al-Hadbaa par Daesh (EI) et le fait de les ramener (la mosquée et son minaret) aujourd'hui chez eux est une déclaration de la fin de l'Etat illégitime de Daesh", a expliqué M. Abadi dans un communiqué publié par son bureau.

 

 

"Nous continuerons de pourchasser les membres de Daesh en les tuant et les arrêtant jusqu'au dernier d'entre eux en Irak", a affirmé M. Abadi, qui est également commandant en chef des forces irakiennes.

M. Abadi s'est exprimé à ce propos lors de sa visite du siège du Commandement des opérations conjointes (JOC) à Mossoul, où il a rencontré les commandants de l'armée et discuté avec eux des développements des combats pour libérer la partie occidentale de Mossoul.

Plus tôt dans la journée, le JOC a déclaré que les forces irakiennes avaient repris la mosquée al-Nuri et son minaret ainsi que le quartier adjacent situé dans le centre de la vieille ville.

"Les forces du CTS (service du contre-terrorisme) ont chassé les militants extrémistes de l'EI de la mosquée al-Nuri et de son minaret al-Hadbaa, en plus du quartier adjacent de Sarijkhanah dans le coeur de la vieille ville de Mossoul", a expliqué Abdul-Amir Yarallah du JOC.

Le 21 juin, l'EI a bombardé la mosquée al-Nuri, alors que les forces irakiennes avançaient vers la mosquée et la zone alentour.

La mosquée a été construite en 1172 Ap. J.-C., tou comme son fameux minaret, qui a donné à la ville son surnom "al-Hadbaa" ou "le Bossu".

C'est là que le leader de l'EI, Abu Bakr al-Baghdadi a déclaré le "califat" transfrontalier en Irak et en Syrie lors de son unique apparition publique en juillet 2014.

Le lendemain du bombardement, M. Abadi avait promis lors d'une conférence de presse de reconstruire la mosquée et son minaret, ainsi que d'autres sites archéologiques détruits par les groupes terroristes dans la province irakienne de Nineveh.

Mardi soir, le JOC a déclaré dans un communiqué que les troupes avaient libéré environ 50% de la vieille ville dans la partie occidentale de Mossoul.

Les forces du CTS, la police fédérale et les forces spéciales du ministère de l'Intérieur, connues sous le nom de Réponse rapide, se battent également dans la vieille ville, mais les troupes progressent lentement en raison de la résistance féroce des militants de l'EI et du grand nombre de bombes sur la route et de bâtiments piégées.

D'après les récents rapports de l'ONU, environ 100.000 civils sont toujours coincés dans les zones contrôlées par l'EI dans la vieille ville et le quartier adjacent d'al-Shifaa.

Mossoul, situé à 400 km de la capitale irakienne Bagdad, est contrôlé par l'EI depuis juin 2014.

 

 

 

Agence de presse Xinhua avec Imatin

 

 

Commentaires Facebook