Mutinerie à Bouaké : commissariats pillés, des armes emportées et des détenus libérés

Securité | Publié le Vendredi 06 Janvier 2017 à 12:01:36 | |
 
Mutinerie à Bouaké : commissariats pillés, des armes emportées et des détenus libérés

Dans la nuit du jeudi 5 janvier, les habitants de Bouaké ont vu leur sommeil troublé par des tirs nourris de militaires mécontents. Les mutins dans leur colère ont attaqué deux commissariats dont le 4è arrondissement. Ils ont emportés des armes et mis en liberté tous les prisonniers, détenus dans ces postes de polices.

Selon certaines sources jointes par téléphones, les mutins étaient armés d’arme pillés dans les commissariats. Très tôt le matin ce vendredi 6 janvier, des militaires mécontents se sont en pris aux postes de police de la ville de Bouaké.

Le commissariat du 4è arrondissement de la ville en a payé les frais. Il a été pillé, des armes ont été emportées et le comble, des détenus libérés.

Ces évènements sont dus à la colère de certains militaires. Ceux-ci revendique des aérés de primes. Depuis un moment, un calme précaire s’est emparé de Bouaké.

Ces mouvements de colères se sont étendue dans d’autres villes du pays telles que : Daloa et Korhogo.

Commentaires Facebook