Piraterie dans le Golfe de Guinée: un pétrolier disparaît avec son équipage

Securité | Publié le Dimanche 04 Fevrier 2018 à 16:41:40 | |
 

BUZZ ACTU  

Piraterie dans le Golfe de Guinée: un pétrolier disparaît avec son équipage

Un pétrolier avec un équipage indien de 22 membres est porté disparu dans le Golfe de Guinée, une zone où les actes de piraterie sont relativement fréquents, ont annoncé ce dimanche les autorités indiennes. Le Golfe de Guinée était en 2017 un point chaud de la piraterie maritime. Sur 16 incidents où des bateaux ont essuyé des tirs à travers le monde, sept ont été recensés dans cette région, selon le Bureau maritime national.  

 

 

Avant de se volatiliser jeudi 1er février, le MT Marine Express, mouillait dans le port de Cotonou, au Bénin. Le vaisseau, battant pavillon panaméen et affrété par la compagnie hongkongaise Anglo-Eastern, transportait 13.500 tonnes de pétrole.

 

Le ministère indien des Affaires étrangères et sa mission à Abuja mènent l’enquête en liaison avec les autorités béninoises et nigérianes pour localiser le bateau, a déclaré le porte-parole du ministère indien des Affaires étrangères ce dimanche.

 

La compagnie Anglo-Eastern a déclaré que le dernier contact avec l'équipage remontait à jeudi, selon l’Agence France-Presse. «Les autorités ont été alertées et réagissent. Notre priorité première est la sécurité de l'équipage, dont les familles ont été contactées», précise l'Anglo-Eastern sur Twitter.

 

En janvier, un autre navire, le MT Barret, avait déjà disparu au large des côtes du Bénin. Les membres de l'équipage zn majorité des Indiens avaient été relâchés six jours plus tard après le versement d'une rançon, rapporte le journal Hindustan Times.

 

Le Golfe de Guinée reste un point chaud de la piraterie maritime

 

Dans un rapport publié en janvier, le Bureau maritime international indiquait que les attaques de navire en mer sont au plus bas depuis 22 ans mais en augmentation dans certains pays comme les Philippines ou stables près de certaines côtes d'Afrique : 180 attaques ont été recensées en 2017, le plus bas niveau depuis 1995, après 191 incidents en 2016 selon le BMI.

 

La piraterie maritime est toujours présente dans le Golfe de Guinée: sur 16 incidents où des bateaux ont essuyé des coups de feu à travers le monde, sept ont été recensés dans ce golfe, toujours selon le BMI. Dix prises d'otages de 65 membres d'équipages au total ont été perpétrées dans les eaux au large du Nigeria.

 

Les eaux au large de la Somalie restent elles aussi dangereuses, avec neuf incidents constatés l'an passé, contre deux en 2016. L'opération européenne Atalante de sécurisation du trafic dans les eaux somaliennes a été prolongée jusqu'au 31 décembre 2018.

Commentaires Facebook