Affaire "le CHR d’Adzopé refusé au frère cadet de Guillaume Soro" : Le ministère de la Santé publique réagit et fait des précisions

Société | Publié le Vendredi 26 Janvier 2018 à 20:01:35 | |
 
Affaire

Le ministère de la Santé et de l’hygiène publique (MSHP) a réagi à la polémique relative au refus du Centre hospitalier régionale d’Adzopé à l’Ong La Vie de Simon Soro, frère cadet du président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro. Dans un communiqué dont copie nous est parvenue, le MSHP a expliqué que toute exploitation des locaux sous sa tutelle se fait à la suite d’une délivrance d’autorisation aux requérants.

 

« Revenant à l’activité qui suscité tant de réactions sur les réseaux sociaux et dans certains médias de la presse écrite, le Mshp (le ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique ndlr) tient à signaler qu’il n’a reçu aucune demande d’autorisation de l’Ong LA Vie de M. Soro Simon pour des opérations chirurgicales »,  indique le communiqué émanant du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique.

Pour rappel, le samedi 20 janvier 2018, Simon Soro, le frère cadet du président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, avait confié à des confrères que son Ong s’est vu refusé l’accès de l’hôpital  général d’Adzopé (Sud) où il devait procéder à l’opération de 200 malades souffrant ‘’d’hernie inguinale’’.

 « Une séance de travail a eu lieu entre le ministère de la santé et le président de l’Ong La Vie en date du 22 janvier 2018, au cours de laquelle, le président de l’Ong La Vie a reconnu n’avoir pas satisfait à ces démarches (demande d’autorisation et préparation d’au moins une semaine avec le direction de l’hôpital pour assurer la continuité) et s’est engagé à s’y conformer », révèle le  communiqué. Ce, sans toutefois rappeler que l’Ong a déjà procédé à ‘’plusieurs activités sanitaires dans le respect des dispositions légales’’.  Notamment dans la même localité ‘’où 100 personnes ont bénéficié d’opérations chirurgicales, en 2014.

Commentaires Facebook