Ashok Leyland, un constructeur automobile indien, inaugure son siège régional à Abidjan

Société | Publié le Mardi 12 Decembre 2017 à 08:47:21 | |
 

BUZZ ACTU  

Ashok Leyland, un constructeur automobile indien, inaugure son siège régional à Abidjan

La multinationale Ashok Leyland, l’un des principaux constructeurs automobiles indiens, a inauguré lundi son siège régional à Vridi, au Sud d’Abidjan, lors d’une cérémonie.

 

L’établissement comprend une usine abritant un centre de formation, un atelier de 12 travées servant d’inspection avant livraison de ses engins, et un entrepôt de réserve. 

La multinationale qui a déjà "une commande de 3.600 véhicules" en Côte d’Ivoire, a investi de manière significative dans des  installations toutes neuves à Abidjan, la capitale économique ivoirienne.

‘’Au-delà de l’investissement, il faut plutôt parler de notre engagement, celui de faire de ce lieu une base. Jusqu’à présent nous avons mis à peu près 2 millions de dollars pour mettre en place ceci’’, a expliqué le Président des ventes mondiales et de la distribution de Ashok Leyland, Rajive Saharia.

‘’Nous avons également l’investissement au niveau des ressources humaines, on a envoyé plusieurs ivoiriens en Inde pour leur formation. Si ça devient une véritable base, ça peut devenir une unité où les machines seront assemblées’’, a-t-il ajouté.S

Avec un chiffre d'affaires de 3,3 milliards de dollars US (2016-17) soit 1.837 milliards Fcfa et une présence dans 50 pays, Ashok Leyland est l'une des entreprises manufacturières les plus intégrées du monde.

Ashok Leyland est une branche du groupe indien Hinduja, 4ème plus grand fabricant de bus au monde et le 12ème plus grand constructeur mondial de camions.

Selon un document de presse, Ashok Leyland a reçu "une commande de 200 millions de dollars (111,34 milliards Fcfa) du ministère des Transports en Côte d'Ivoire, financée par Exim Bank en Inde". Le groupe annonce des "investissements importants" sur le continent africain à partir d’Abidjan.  

La multinationale Ashok Leyland s’implante dans le paysage ivoirien après l’installation du groupe Tata Motors, un autre constructeur indien qui a également posé ses valises sur les bords de la lagune Ebrié.  

La cérémonie d’inauguration s’est tenue en présence de Mohamed Kouyaté, représentant le ministre ivoiriens des transports Amadou Koné, ce qui montre le soutien du gouvernement ivoirien à ce projet. 

‘’L’Etat a signé un accord de prêt avec Exim Bank à hauteur de 118 milliards de FCFA. Les 118 milliards FCFA seront décaissés progressivement.  A ce stade, il y a 25% qui ont été signés, donc qui ont été décaissés’’ a expliqué M. Kouyaté.

‘’Ces 25% correspondent à une quantité de véhicule que nous sommes en train de réceptionner progressivement’’, a poursuivi Mohamed Kouayé, par ailleurs Directeur général du Fonds de développement du transport routier (FDTR), précisant que ‘’sur un véhicule livré, c’est au moins 7 emplois qui sont créés. Donc avec 3600 véhicule nous avons plus de 20 000 emplois directs qui seront créés’’.

Selon l’accord, Ashok Leyland va livrer quatre types de véhicules. Il s’agit des types Ben, des cars de 40 places, des mini cars de 26 places et des camions de collecte de produits agricoles communément appelés KIA.

‘’Ce sont ces quatre types qui seront livrés pour une quantité globale de 3600  en deux phases (soit 1800 par phase)’’, a encore ajouté M. Kouyaté, précisant qu’il y a ‘’actuellement plus de 300 véhicules Ashok Leyland qui sont au Port d’Abidjan’’.

‘’Nous allons procéder à leur libération progressive avec l’accord de la douane et de tous les autres acteurs du Port’’ a promis Mohamed Kouyaté, soulignant qu’un dossier bancable, un business plan, avec toute autre information sur la moralité, l’expérience dans le secteur des transports et la possession d’un patrimoine roulant sont notamment les critères d’éligibilité à ce programme.

La Côte d’Ivoire est engagée depuis ces dernières années dans un programme de renouvellement de son parc auto sur les cinq prochaines années pour un montant global de 750 milliards de FCFA. Plus de 50 000 véhicules sont prévus dans le cadre de ce programme.  

Commentaires Facebook