Assi Fulgence : « La Fesci ne crée pas les problèmes ; ce sont les problèmes qui suscitent la réaction de la Fesci »

Société | Publié le Mercredi 25 Octobre 2017 à 17:50:59 | |
 

+ de Société

Assi Fulgence : « La Fesci ne crée pas les problèmes ; ce sont les problèmes qui suscitent la réaction de la Fesci »

Le secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire, Assi Fulgence Assi dit AFA, s’est insurgé contre tous ceux qui cherchent à délégitimer et ‘’ diaboliser’’ sa structure qui ne lutte que pour l’intérêt des élèves et étudiants. Dans une interview accordée à ‘’L’Inter’’, il a soutenu qu’aujourd’hui « la violence n’est plus du côté des étudiants mais plutôt des autorités ».

« C’est à tort que la Fesci est présentée comme un monstre. Ceux qui présentent notre organisation ainsi sont ses détracteurs. Qu’est-ce qu’on attend d’un détracteur d’une organisation, si ce n’est ternir son image ? », a interrogé Assi Fulgence.

Pour lui, il ne faut pas accuser la Fesci de tous les maux, surtout quand on sait que les revendications qu’elle émet sont palpables et vérifiables.

« Ce n’est pas la Fesci qui crée les problèmes ; ce sont les problèmes qui suscitent la réaction de la Fesci. (…) Tant que les autorités seront toujours à l’écoute des problèmes de l’école, il n’y aura jamais de difficultés », a indiqué le patron des élèves et étudiants. Ce, non sans réinviter les autorités à créer un cadre d’échange entre acteurs du système éducatifs afin de veiller au suivi de l’exécution des décisions prises lors des différentes rencontres.

« La Côte d’Ivoire a la chance d’avoir une jeunesse consciente, qui s’est ce qu’elle veut, une jeunesse qui veut la discussion, une jeunesse qui veut le dialogue. Malheureusement, nous avons en face de nous un gouvernement qui ferme la porte au dialogue, qui utilise des moyens illégaux pour réprimer des étudiants qui font une marche pacifique », a martelé Assi Fulgence. Pour lui donc, ‘’la violence n’est plus du côté des étudiants. Elle est aujourd’hui du côté de nos autorités’’.

« Si la Fesci était une si mauvaise organisation, vous croyez que les autres organisations estudiantines africaines allaient lui donner son leadership ? », a demandé Assi Fulgence Assi.

Commentaires Facebook