Aviation civile : Vers la deuxième phase de l’AFPP, pour un secteur plus performant et plus compétitif

Société | Publié le Dimanche 23 Avril 2017 à 16:56:51 | |
 

BUZZ ACTU  

Aviation civile : Vers la deuxième phase de l’AFPP, pour un secteur plus performant et plus compétitif

Les 20 et 21 avril derniers, s’est tenue à Abidjan, sur invitation de l’Autorité Nationale de l’Aviation Civile, la quatrième réunion du comité de pilotage du Programme Africain des Procédures de Vol (AFPP). Les représentants des Etats participants, l’ASECNA, la CAFAC, les Etats Donateurs, l’OACI, AERIA, AIR COTE D’IVOIRE et la SODEXAM ont durant ces deux jours élaborés les conditions de fonctionnement de l’AFPP qui entrera dans sa deuxième phase d’activité en juin prochain. Le programme a été lancé en 2014.

 

 

Le programme africain des procédures de vol (AFPP) a été formellement lancé en juin 2014 afin de développer la capacité des Etats dans le domaine des procédures de vol aux instruments et principalement celles fondées sur la performance de navigation (PBN). D’une durée initiale de 3 années renouvelables une fois, ce programme d’excellence sans but lucratif s’achève pour sa phase I le 1er juin 2017. La rencontre d’Abidjan avait donc une importance capitale et déterminante pour la suite dudit programme.

Les experts, venus de toute l’Afrique et même du delà des frontières du continent, avaient la lourde tâche de déterminer les modalités de prolongation de l’AFPP, ainsi que les conditions de fonctionnement de sa phase II d’activité qui démarrera dans seulement deux mois.

Sinaly SILUE, directeur général de l’Autorité Nationale de l’Aviation Civile (ANAC), à l’initiative de la présente rencontre d’Abidjan, a exhorté les Etats participants, représentés, à notamment établir un cadre règlementaire adéquat pour la mise en œuvre de la PBN, mettre en œuvre de façon complète leur plan PBN et disposer d’un inspecteur pour les approbations opérationnelles PBN. Sinaly SILUE a également souhaité que les aéroports internationaux se dotent d’itinéraires normalisés (de départ et d’arrivée)  PBN, et que chaque fournisseur de service de navigation aérienne dispose d’un programme de formation PBN pour le personnel.

A sa suite, et au nom de la Côte d’Ivoire, Soro Bakary Daufanguy, directeur de Cabinet du ministère des transports, représentant le ministre de tutelle, a assuré l’AFPP et son comité directeur de l’appui de la Côte d’Ivoire, confirmant par ailleurs le caractère déterminant de ce programme qui a pour objectif final « d’améliorer le rendement du secteur aérien international et rendre ce secteur plus responsable dans l’intérêt des populations de classe moyenne et de ceux qui travaillent fort afin d’en faire partie ».

Pour sa part Prosper Zo’o Minto’o, Directeur général adjoint de l’organisation de l’aviation civile internationale (OACI) a situé le contexte de la réunion, en a souligné l’importance et renouvelé sa gratitude à la Côte d’Ivoire pour avoir accepté d’abriter cette rencontre « cruciale ».  « Nous comptons sortir de cette réunion avec une meilleure visibilité, des options très claires et comptons sur l’engagement renouvelé des donateurs (France et Etats africains, ndlr) qui ont fait beaucoup de sacrifices jusqu’à présent » a déclaré Prosper Zo’o Minto’o.

 

 

Commentaires Facebook