Beauté et artifices/ Jusqu’où irons-nous ?

Société | Publié le Mardi 20 Juin 2017 à 18:31:30 | |
 
Beauté et artifices/ Jusqu’où irons-nous ?

La beauté demeure à ce jour l’une des choses sur lesquelles l’humanité s’accorde le mieux. Il est vrai que d’un pays à l’autre, les critères peuvent différer, mais la beauté reste une sorte de privilège, une clé même qui donnerait accès à tout ce que le monde a de meilleur. Et pour l’atteindre, l’on semble de plus en plus disposé à recourir à tout et n’importe quoi.

 De la tête aux pieds, sans omettre aucune autre partie du corps, il existe un artifice pour “dissimuler’’ tout ce qui nous déplaît. Perruques, mèches, faux cils, faux sourcils, facettes (pour les dents), bijoux, remonte-seins, soutiens et culottes rembourrés, éclaircissants, faux ongles, faux postérieurs, fausse poitrine, faux se*e...

Les femmes, premières concernées, ne reculent devant rien pour paraître avec les meilleurs atours. Pourquoi ? La majorité vous dira pour plaire au sexe opposé. C’est le nœud du problème.

Les femmes veulent plaire pour avoir des hommes. Avec des motivations différentes. Quand certaines veulent les garder pour la vie, d’autres veulent juste s’en servir pour atteindre d’autres objectifs, mais c’est un autre débat.

Bref, pour mettre le grappin sur ces “précieux’’ hommes, quoi de mieux que se ... réinventer chaque jour un peu plus ? Belle initiative, mais à force de vouloir en faire “un peu plus’’, on finit par tomber dans l’excès. Et ce n’est un secret pour personne, tout excès nuit.

Même quand on reste dans la “mesure’’, quand arrive l’heure de tomber les costumes (parce qu’on en est arrivé à se déguiser pour sembler plus beau), on est face à la réalité qu’on essaie tant de cacher avec tous ces artifices, on est face à qui nous sommes vraiment.

 

Triste constat, le phénomène de l’embellissement à tout prix ne concerne pas que les femmes. Des hommes s’y sont laissé prendre eux aussi.

De nos jours, les hommes sont plus douillets, plus regardant sur leur apparence, certains sont même devenus accrocs aux manucure, pédicure et autres soins esthétiques (épilation, soin de visage...).

L’industrie cosmétique y voyant un bon filon aide également. Des gammes de produits de beauté pour hommes (allant au maquillage) voient le jour. Mais, il est vrai que pour l’heure, en Côte d’Ivoire, ces gammes se limitent aux savons, crèmes et gels pour le corps et les cheveux.

Il n’est pas rare non plus de croiser dans les rues d’Abidjan un homme d’un clair chimiquement soutenu. On a même des personnes publiques (artistes, sportifs) qui au fil des années ont vu leur carnation prendre des teintes moins foncées...

 

Il n’est pas mauvais de prendre soin de soi ou de vouloir paraître sous son bon jour, mais est-il vraiment nécessaire de le faire au péril de nos vies ou au risque de se renier soi-même ? Jusqu’où nous faut-il aller pour faire les beaux ?

 

 

Commentaires Facebook