Bénin: une «Cyberpirogue» pour faire surfer les jeunes sur internet

Société | Publié le Mercredi 25 Avril 2018 à 15:55:32 | |
 
Bénin: une «Cyberpirogue» pour faire surfer les jeunes sur internet

Il n’est pas toujours facile de se connecter à la Toile lorsque l’on réside dans une cité lacustre. Non loin de Ganvié sur le lac Nokoué, à quelques kilomètres de Cotonou, la capitale du Bénin, les jeunes internautes ont désormais la possibilité de surfer au fil de l’eau, en embarquant à bord de la « Cyberpirogue » de la commune de Sô-Ava.  

 

Cette barque numérisée et connectée met à disposition des ordinateurs portables, du wifi et une  connexion à internet par réseau 3G. Le projet de ce « cyber flottant » initié en 2017 par l’ONG béninoise, Groupe de solidarité et d’appui au développement endogène arrive aujourd’hui à maturation. Parfaitement opérationnelle, la « Cyberpirogue »  offre aux collégiens des cités lacustres du lac Nokoué, qui étaient jusqu’à présent exclus de la Toile, une fenêtre sur  le monde entier, explique Edouard Hounmènou, secrétaire général de l’association qui a piloté le projet. « Dans la commune de Sô-Ava, la majeure partie de la population vit sur l’eau. Nous avons cinq collèges et au sein de ces collèges, il n’y a pas de centre ou de cyber pour permettre aux jeunes d’avoir accès à internet. La barque a la capacité de transporter jusqu’à 20 ordinateurs, les classes peuvent compter jusqu’à 70 élèves, il faudrait donc démultiplier la pirogue. Nous sommes en train de voir comment les autres collèges pourraient aussi en bénéficier. »

Fournir internet à plus de 75 000 habitants des îlots

 

L’aménagement de cette « Cyberpirogue » n’a rien à envier aux cyber-cafés traditionnels. Côtés mensurations, le bateau affiche 6 m de long sur 1m20 de large, il est couvert d'un toit comme la plupart des embarcations de la région. La barque qui est équipée d’un moteur à essence, a toutefois était entièrement réaménagée afin de recevoir des panneaux solaires sur sa toiture qui alimenteront en électricité des batteries et le matériel informatique. Nous trouvons à l'intérieur de la « Cyberpirogue » une grande table, sur laquelle les ordinateurs portables ont été fixés, tous reliés à un connecteur 3G/Wifi, qui assure une liaison permanente au réseau internet.

 

Au Bénin, les établissements scolaires publics, excepté peut-être dans l'enseignement supérieur, sont pratiquement tous dépourvus d'équipements informatiques et cette absence cruelle de numérique frappe en premier les élèves des cités lacustres du pays, pour qui les cours d'informatique, sans jamais avoir eu la possibilité de manipuler le moindre appareil, restaient jusqu’à présent bien théoriques.

 

L’association locale, Groupe de solidarité et d’appui au développement endogène espère cependant élargir son concept en fournissant à plus de 75 000 habitants des îlots ou des maisons sur pilotis des grands lacs du Benin, plusieurs de ces « Cyberpirogues » pour que ces copains du web puissent enfin naviguer en « per’ peinard »  sur la « grand’ mare » d’internet, comme pourrait nous le chanter aujourd’hui Georges Brassens.

Commentaires Facebook