Bocanda: La chefferie de Kanoukro confrontée à un bicéphalisme

Société | Publié le Mardi 05 Decembre 2017 à 15:47:27 | |
 
Bocanda: La chefferie de Kanoukro confrontée à un bicéphalisme

La chefferie de Kanoukro, dans la sous-préfecture de Bocanda, est convoitée par deux prétendants, a annoncé le secrétaire général de la mutuelle du village, Séraphin Koffi, estimant que cette situation constitue un frein au développement local.

 

« Nous avons de sérieux problèmes dans le village où règne un bicéphalisme à la tête du village. Nous avons deux chefs et vous comprenez que la paix n’est pas de mise dans le village », a déploré Séraphin Koffi, lors d’une cérémonie de remise de clés d’un bâtiment de trois classes construit par le conseil régional du N’zi, mercredi.

Selon le secrétaire général de la mutuelle du village, à la mort de l’ancien chef, son porte-canne, Diby N’guessan, lui a succédé, mais ce dernier est vite accusé d’avoir vendu 1000 ha de terre à une ONG sans se référer aux villageois et d’avoir un comportement peu orthodoxe.

« Pour mettre fin aux ambitions démesurées de DibyN’guessan et de son clan, la majorité des villageois a porté son choix sur la fille ainée du chef défunt. Dame Ehoussou Emma 2 est depuis deux ans le chef de Kanoukro », a-t-il déclaré, tout en regrettant que « l’administration ait pris fait et cause pour une autre personne, N’guessanKouamé

Pour le clan du défunt chef, N’guessan Kouamé détient un arrêté administratif, il ne peut être démis de ses fonctions.

« Les terres vendues n’appartiennent pas au village, mais à des personnes qui les ont vendues », soutient un de ses partisans, Kouadio Kouakou Albert.

En attendant de trouver une solution au bicéphalisme à la tête du village, les deux clans se regardent en chiens de faïence et la paix est fortement menacée dans ce village qui ploie sous le poids des difficultés.

Commentaires Facebook