Burkina Faso: des étudiants réclament la vérité sur la mort de Dabo Boukary

Société | Publié le Samedi 20 Mai 2017 à 00:00:00 | |
 

+ de Société

Burkina Faso: des étudiants réclament la vérité sur la mort de Dabo Boukary

Au Burkina Faso, les étudiants ont manifesté devant le palais de justice de Ouagadougou pour exiger encore une fois la lumière sur l'assassinat de Dabo Boukary, étudiant en 7e année de médecine au moment des faits. Vingt-sept ans après sa disparition, et la présentation de sa supposée tombe au mois de février, le dossier est toujours entre les mains du juge d'instruction. Deux personnes sont inculpées dans l'affaire. Il s’agit du général Gilbert Dienderé, l'ex-chef d'état-major particulier de Blaise Compaoré et le médecin colonel Bamba Mamadou. Les étudiants demandent à la justice d'accélérer le traitement du dossier.

 

 

Pendant une heure, ils ont occupé l'entrée principale du palais de justice de Ouagadougou aux cris de « justice pour Dabo Boukary ». Pour ces étudiants, trois ans après la chute du régime de Blaise Compaoré, le dossier Dabo Boukari traîne encore dans les tiroirs de la justice.

« Nous sommes là pour demander justice pour notre frère, déclare l’un d’eux. Là, la justice est très lente, on dirait que dans ce pays la justice ne fait pas son travail ». « On ne veut plus l’injustice au Burkina Faso, nous sommes fatigués, on en a marre, trop, c’est trop, ajoute un autre. On voudrait que le dossier Dabo Boukary puisse être réglé de sorte à ce que l’âme du défunt puisse reposer en paix. Pour nous, il y a une mainmise qui ne dit pas son nom. Depuis 1990, il s’est passé 27 ans ! Pour nous ce n’est pas normal ».

A la fin de leur manifestation, un mémorandum a été remis au procureur du Faso. Selon la procureure Maiza Sérémé, le dossier avance à « grand pas » et vue sa sensibilité, « le juge a besoin de travailler dans la sérénité ». « Nous ne tenons pas à ce que ce dossier soit bâclé,explique-t-elle. Nous voulons connaître la vérité. Nous voulons savoir ce qui est arrivé à Dabo Boukary. Quand nous étions étudiants, nous aussi nous avions manifesté pour connaître la vérité, donc ce n’est pas maintenant que nous allons chercher à étouffer le dossier ».

Ces étudiants souhaitent que ce rassemblement soit la dernière manifestation pour exiger la lumière sur l'assassinat de l'étudiant Dabo Boukary en 1990.

 

 

Commentaires Facebook