Congo: le port de sandales exigé à l’examen du baccalauréat

Société | Publié le Vendredi 02 Juin 2017 à 15:44:41 | |
 
Congo: le port de sandales exigé à l’examen du baccalauréat

C’est inédit, ce qui arrive aux élèves congolais qui passent l’examen du baccalauréat depuis ce mercredi matin 31 mai. Les autorités académiques n’autorisent le port de chaussures que des sandales et des tapettes. Il s’agit, pour eux, d’empêcher les élèves de tricher.

Une fouille, comme à l’entrée d’un stade de football, ou autre salle de spectacle pour éviter de se faire surprendre. Ou bien un contrôle instauré devant les portes des salles d’examen du baccaulauréat. L’image ressemble bien à celle vue actuellement dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Mais, il s’agit bien d’empêcher aux élèves congolais qui entrent en salle d’examen, de tricher.

Alors, ce sont les nouvelles directives du ministère en charge du BAC, notamment se présenter au centre d’examen en sandales ou des tapettes, qui sont respectés. Les candidats ne doivent pas porter des chaussures fermées au moment de passer l’examen. Et les filles devraient se tresser les cheveux. Elles ne doivent pas non plus porter des perruques ou avoir autres coiffures sur la tête, susceptibles de dissimuler des bouts de papiers.

Il fallait donc s’attendre à quelques surprises. Surpris, des élèves ont dû se rabattre sur les boutiques pour s’acheter des babouches pour ne pas rater les épreuves.

Pour rappel, la session 2015 du BAC avait été entachée d’irrégularités à tel point que les autorités avaient été emmenées à annuler la session. Les résultats de la session de remplacement organisée quelques semaines après étaient très catastrophiques, avec seulement 10% d’admis.  C’est pour ne répéter ces erreurs que les autorités scolaires ont pris des mesures allant dans le sens d’améliorer les résultats.

 

Source: icibrazza.com

Commentaires Facebook