Guiglo: S'estimant exclu, Des paysans allochtones de réfugiés à la préfecture

Société | Publié le Lundi 18 Septembre 2017 à 12:19:56 | |
 

+ de Société

Guiglo: S'estimant exclu, Des paysans allochtones de  réfugiés à la préfecture

Des paysans allochtones des campements de Princekro, Guizokro, Dramanekro sont réfugiés depuis samedi à la préfecture de Guiglo, a constaté l’AIP.

 

Ils accusent des jeunes autochtones de l’ethnie wê, se réclamant d’une alliance pour la protection des forêts classées,  de les avoir chassés de leurs plantations.

Ces populations dont 287 hommes, 211 femmes et 119 enfants de 0 à 5 ans viennent d’être recasées au foyer des jeunes de la ville par le conseil municipal.

L’origine de ce conflit, remonte en 2013 au lendemain de crise poste électorale, entre les baoulé et un planteur burkinabé nommé Salam à qui il était reproché de spolier les communautés baoulé de leurs plantations. Mis aux arrêts, Salam à été condamné par le tribunal de Guiglo depuis 2015.

Les plantations de ce dernier, rentrées en production sont devenues la source du présent conflit. Les jeunes wê estiment avoir reçu l’autorisation de Salem d’exploiter ses récoltes.

Commentaires Facebook