Guinée / Marche de colère de la presse privée guinéenne en soutien à trois médias

Société | Publié le Samedi 04 Novembre 2017 à 12:27:28 | |
 
Guinée / Marche de colère de la presse privée guinéenne en soutien à trois médias

Les principales organisations de presse privée en Guinée ont décidé d’organiser une marche le 7 novembre prochain à Conakry, pour protester contre le « mépris » de la Haute Autorité de la Communication (HAC) à leur égard.  

Dans une déclaration conjointe, les quatre associations de presse privée en Guinée ont promis de battre le macadam, en allant du siège du ministère de la communication pour aboutir à la Haute Autorité de la communication (HAC) située au centre de Conakry.

L’objectif est de dénoncer « les exactions et l’acharnement » de la HAC, son « mépris » et son manque de solidarité », lors des récentes brimades exercées par des éléments des forces de l'ordre sur des membres de la presse.

Lors de l’annonce de la fausse rumeur de la prétendue mort du président Alpha Condé, les gendarmes ont interpellé quatre journalistes du groupe de presse Gangan FM. Ces derniers étaient accusés, à tort, d’avoir relayé cette fausse information.

En signe de solidarité, la presse privée s’est mobilisée devant la gendarmerie pour exiger la libération de leur collègue. Mais les manifestants seront violentée et du matériel de reportage détruit.

Peu après, la HAC a suspendu la radio Espace FM et tous ses relais à l’intérieur du pays, pendant une semaine, avant de procéder à l’avertissement du groupe Évasion.

Pour toutes ces raisons, la presse privée a décidé de marcher le 7 novembre prochain mais aussi de retirer tous ses délégués au sein de la HAC pour les faire remplacer. 

Commentaires Facebook