L’Eldorado rêvé par les jeunes africains en Europe n’existe pas (diplomate de l’Union européenne)

Société | Publié le Mardi 21 Novembre 2017 à 14:50:54 | |
 
L’Eldorado rêvé par les jeunes africains en Europe n’existe pas (diplomate de l’Union européenne)

Face au problème de la migration clandestine des milliers d’africains vers l’Europe, l’ambassadeur de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire, Jean-François Valette a révélé que son continent comptait un taux de chômage encore très élevé, rendant l’eldorado rêvé par ces jeunes africains illusoire.

 

«  Les jeunes africains rêvent d’un avenir meilleur en Europe, mais cet avenir, cet Eldorado » n’y existe pas », a tranché l’ambassadeur de l’Union européenne en Côte d’Ivoire, dans un entretien rapporté par le journal Fraternité Matin, mardi. « La vie est déjà très difficile pour beaucoup d’européennes, jeunes et moins, jeunes », a-t-il témoigné.

Pour Jean François Valette, les autorités africaines doivent bien expliquer cette situation respective. « En Afrique, il faut que des voix s’élèvent pour expliquer la réalité de la situation », a-t-il souhaité. Des mesures appropriées doivent être prises, en conséquent, selon le diplomate, à travers la création de réelles opportunités d’emplois, « c’est-à-dire qu’il y ait des investissements qui se développent et des créations d’activités »  a-t-il soutenu.

« L’idée, c’est comment faire en sorte que la manière de gérer des Etats soit suffisamment efficace, transparent,  pour que, d’abord, les africains se sentent bien chez eux, qu’ils n’aient pas envie de les quitter », a affirmé le diplomate originaire de France.

Un projet que le sommet UE-UA (Union Africaine) prévu les 29 et 30 novembre prochains entend soutenir les gouvernements africains pour la mettre en ouvre au bénéfice des populations africaines. « C’est une édition très importante qui correspond à un changement de vision de la relation globale entre l’UE et l’Afrique », a-t-il affirmé.

Les exportations de la Côte d’Ivoire après la signature en 2008 et son application en 2011 de l’accord de partenariat économique s’élève  à 1300 milliards de francs CFA avec des échanges commerciaux globaux estimés de 2011 à 2016 à 4216 milliards francs, a rappelé le diplomate.

Commentaires Facebook