Les villes africaines les plus chères pour les travailleurs étrangers : Abidjan dans le Top 10

Société | Publié le Mercredi 28 Juin 2017 à 10:06:34 | |
 

+ de Société

Les villes africaines les plus chères pour les travailleurs étrangers : Abidjan dans le Top 10

Vivre sur le continent africain devient de plus en plus chère. Le niveau de vie dans les grandes villes africaines est parfois très élevé. C’est dans cette optique que le Cabinet New-yorkais Mercer a mené une enquête pour déterminer les villes africaine les plus chères pour les travailleurs étrangers en 2017. Les résultats publiés le 21 juin dernier sont sans appel. Luanda (Angola) la plus chère et Abidjan pointe à la 7è place.

Selon un rapport d’enquête du Cabinet New-yorkais Mercer, qui a été publié le 21 juin dernier, voici le Top 10 des villes africaines les plus chères pour les travailleurs étrangers.

 

1er  Luanda (Angola)

Résultat de recherche d'images pour "luanda"

La capitale angolaise est une métropole dans la partie australe de l’Afrique. Avec une population d’environ 7 millions d’habitants, Luanda est une belle ville et pleine d’opportunités d’affaires. Seulement voilà, Luanda est la ville la plus chère au monde. Sur le continent est surclasse toutes les autres villes en matière de cherté, en raison du coût élevé des biens et de la sécurité. Ainsi Luanda est la ville la plus onéreuse d’Afrique pour les travailleurs étrangers.

2è  Victoria (îles Seychelles)

 Résultat de recherche d'images pour "victoria seychelles"

Victoria est la capitale et la plus grande ville des Seychelles. Elle est située sur l’île principale de l’archipel. Avec ses 24 701 habitants, Victoria comporte plus d’un tiers de la population seychelloise. Le niveau de vie dans la ville est très couteux, surtout en ce qui concerne les travailleurs qui viennent de l’étranger. Cette ville pointe à la deuxième place dans les résultats de l’enquête.

 

3è  Ndjamena (Tchad)

Résultat de recherche d'images pour "ndjamena"

Le boom économique tchadien de ces dernières années est visible à l’œil nu, dès que vous arrivez à Ndjamena. La plus grande ville du pays et capitale à la fois économique que politique est en plein essor. Les chantiers sont innombrables, et, malgré la récente chute des prix du pétrole qui a mis à mal les finances publiques. Avec une population de près de 1,1 million d’habitants, Ndjamena est réputé pour être chère. Elle est la troisième ville africaine la plus chère pour les travailleurs étrangers.

 

4è  Kinshasa (RD Congo)

 Résultat de recherche d'images pour "kinshasa ville"

Ex Léopoldville (1881-1966), Kinshasa est la capitale de la République Démocratique du Congo. Avec une population de 12,2 millions d’habitants, c’est la plus grande ville  du pays elle s’entend sur une superficie de 9 965 km2. Kinshasa est non seulement la troisième ville la plus peuplée d’Afrique, après Lagos et Le Caire, mais également la quatrième ville la plus chère sur le continent africain pour les travailleurs étrangers. Le niveau de vie y est très élevé.

 

5è  Lagos (Nigeria)

 Image associée

Lagos, c’est la plus grande ville du continent africain et la plus peuplée. Elle comporte à elle seule, plus de 22 millions d’habitants. L’ex capitale de l’Etat fédéral du Nigéria, Lagos déteint également le plus grand port d’Afrique. Connue pour son développement urbain incontrôlable, avec un taux de croissance démographique parmi les plus forts au monde, la ville est très onéreuse pour les expatriés. Les travailleurs qui arrivent de l’étranger estiment que c’est cinquième ville la plus chaire d’Afrique. En outre, Lagos est réputé pour son taux de criminalité très élevé.

 

6è  Libreville (Gabon)

Résultat de recherche d'images pour "libreville"

Sa population est estimée à 850 000 habitants en 2014, c'est la ville la plus peuplée du Gabon, représentant à elle seule la moitié de la population du pays. Libreville est la capitale politique et administrative du Gabon. Seulement dans cette ville la vie coute chère. Selon le Cabinet New-yorkais Mercer, Libreville est la sixième ville la plus chère pour les expatriés.

 

7è  Abidjan (Côte d’Ivoire)

Image associée

C’est la capitale économique de la Côte d’Ivoire. Avec ses 4.2 millions d’habitants, Abidjan est très connue pour sa ressemblance à Paris. La perle des lagunes est une ville qui coute chère, le niveau de cherté de la vie grimpe à toute vitesse. Abidjan est la deuxième capitale ouest-africaine la plus chère pour les travailleurs étrangers, mais 7è sur le continent.

 

8è  Djibouti (Djibouti)

Résultat de recherche d'images pour "Djibouti (Djibouti)"

La ville de Djibouti a la particularité de porter le même nom que le pays dont elle est la capitale. La ville s’étend sur une superficie de 630 km2 et plus 580 000 y vivent. Principal accès à la mer de l’Éthiopie depuis 1998, Djibouti a un port très important dans la zone et une place stratégique sur la mer Rouge. Elle est classée 8è ville africaine la plus chère pour les travailleurs étrangers.

 

9è  Accra (Ghana)

Résultat de recherche d'images pour "accra"

Avec ses 1,7 millions d’habitants, Accra est une belle ville. C’est la capitale du Ghana. Elle constitue le centre politique, administratif, économique et financier du pays. Accra pointe à la 9è des villes africaines pour les plus chères. Le niveau de vie y est très élevé et en particulier pour les travailleurs étrangers.

 

10è  Abuja (Nigeria)

Image associée

Depuis le 12 décembre 1991, Abuja est la capitale de le l’Etat Fédéral du Nigéria. 1,6 millions d’habitants y vivent. Ville remise clé en main, Abuja est également chère. La nourriture, le transport coutent chère encore moins l’électricité. La ville est la 10è place des villes africaines les plus couteuses pour les travailleurs expatriés.

Commentaires Facebook