Limitation d’âge des véhicules importés en CI/ Deux syndicats de transitaires et importateurs disent non

Société | Publié le Vendredi 26 Janvier 2018 à 04:58:46 | |
 

+ de Société

Limitation d’âge des véhicules importés en CI/ Deux syndicats de transitaires et importateurs disent non

Le Syndicat de la nouvelle génération de transitaires et importateurs de véhicules d’occasion (SNGTIVO CI) présidé par Cyrille Djéhi Bi et le collectif des importateurs et agents transitaires conduit par Koné Katchène Forwa ont marqué, au cours d’une conférence de presse tenue ce mercredi 24 janvier 2018 au centre pilote de Port-Bouet, une farouche opposition au projet de décret fixant la limite d’âge de véhicules importés en Côte d’Ivoire de 0 à 5 ans.

 

‘‘Illogique, attentatoire et impopulaire’’, tels sont les termes choisis par Cyrille Djéhi Bi pour désigner le projet de décret sur la limitation d’âge des véhicules importés en Côte d’Ivoire. Pour lui, cette mesure, dit-il, unilatérale plongera à coup sûr un million d’emplois et plus de dix millions de consommateurs directs et indirects dans le désarroi. Ainsi, le SNGTIVO CI et le Collectif des importateurs et agents trasitaires de Côte d’Ivoire exigent la révision de ce décret que rien ne justifie.

« 96% des 600 accidents enrégistrés en 2016 en Côte d’Ivoire sont principalement causés par le non respect du code de la route, la vitesse et l’alcool au volant selon le Groupement des Sapeurs Pompiers Militaires (GSPM). Seulement 4% de ces accidents sont liés à l’état des véhicules. Au plan environnemental, la polémique de la pollution n’a pas sa raison d’être. », a retorqué Cyrille Djéhi Bi qui ajoute que le décret gouvernemental aura pour corollaire le chômage à grande échelle, le grand banditisme et ouvrira la porte à l’immigration clandestine.  Non sans manquer d’indiquer que le citoyen ordinaire ne pourra jamais se payer le luxe de s’offrir un véhicule de moins de 5 ans même en 30 ans d’économie.

En guise de proposition de solution, ces deux syndicats militent en faveur de la proposition du ministère du commerce qui fixe l’âge limite des véhicules importés à 7 ans assorti d’une amende de 200 mille Frs Cfa la huitième année, puis 10 mille Frs Cfa les autres années suivantes. A défaut, ils proposent 10 ans d’âge limite pour les véhicules de tourisme et 20 ans pour les camions.

Commentaires Facebook