Mouvement d’humeur de militaires au Cameroun

Société | Publié le Lundi 05 Juin 2017 à 15:16:00 | |
 
Mouvement d’humeur de militaires au Cameroun

Des militaires camerounais « en furie » qui demandent une amélioration de leurs conditions de vie ont observé le week-end un mouvement d’humeur en barricadant la route Maroua-Kousseri dans l’Extrême-nord du pays, théâtre des attaques terroristes de la secte nigériane Boko Haram, a appris lundi APA de sources concordantes.

 

 

« On a vu des militaires armés barrer la route Kousséri-Maroua. Ils étaient furieux et j’ai entendu certains se plaindre de leurs conditions. La peur au ventre, j’ai vite rebroussé chemin pour aller me mettre en lieu sûr», a indiqué un riverain.

Selon le Colonel Didier Badjeck, le Chef de la Division de la communication du ministère de la Défense (MINDEF), « c’est un petit groupe de militaires du secteur numéro 1 qui a barricadé la route pendant un petit moment. Le Haut commandement a été mis au courant, ce petit groupe a été ramené en caserne ».

Le porte-parole du ministère de la Défense a par ailleurs ajouté que « sur le plan disciplinaire, on va donner une suite à cette affaire. Donc, il n’y a pas lieu de dramatiser. Contrairement à ce qui est raconté sur les réseaux sociaux, la situation est calme et nos positions sont bien tenues au front ».

En attendant « le commandement a pris des mesures conservatoires» et le ministre de la Défense qui se trouve actuellement hors du pays, « va bientôt communiquer sur cette affaire », a conclu le Colonel Badjeck.

En 2015, plus de 200 militaires du contingent camerounais dans le cadre de la à la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MINUSCA) avaient bruyamment manifesté sur les artères de Yaoundé, la capitale, pour exiger la régularisation de leurs primes.

 

 

Commentaires Facebook