Pluies apocalyptiques à Athènes : au moins 14 morts

Société | Publié le Jeudi 16 Novembre 2017 à 09:14:21 | |
 
Pluies apocalyptiques à Athènes : au moins 14 morts

Après de fortes pluies, un torrent de boue a déferlé mercredi matin sur Athènes, provoquant la mort d'au moins 14 personnes.

«C'est venu comme un tsunami» : un torrent de boue a déferlé mercredi matin sur deux localités de la grande banlieue d'Athènes après des pluies diluviennes, tuant au moins 14 personnes. Au fil de la journée et des recherches menées sur place par les équipes de secours, le bilan humain n'a cessé de s'alourdir. En fin d'après-midi, les pompiers recensaient 14 morts, hommes et femmes, pour la plupart des personnes âgées selon les premières informations des pompiers.

 

Les corps de deux hommes ont aussi été charriés jusqu'à la mer, où la police portuaire les a repêchés. «C'est venu comme un tsunami», a témoigné pour l'AFP le commerçant Evangélos Kolovetzos, dont le magasin a été totalement ravagé, vitres brisées et portes enfoncées.  Dévalant des pentes proches, après des pluies violentes dans la nuit, des torrents de boue ont envahi tôt dans la matinée les deux localités de Nea Peramos et Mandra, situées à 50 kilomètres à l'ouest d’Athènes, emportant tout sur leur passage.

Camion à moitié noyé dans une boue brunâtre, amas de voitures cabossées au pied d'arbres tordus, débris en tout genre encombrant les rues : les dégâts étaient considérables, selon les images prises par l'AFP sur place. Les deux localités ont été déclarées en «état d'urgence», et près de 200 pompiers ont été dépêchés sur la zone. Leurs services ont précisé avoir reçu plus de 600 appels à l'aide. «Nos rues sont complètement détruites […] un millier d'habitations ont été inondées, un tiers de la ville», a indiqué le maire adjoint de Néa Peramos, Stavros Fotiou, à la télé publique ERT.

Certains ont été piégés à leur domicile, comme deux octogénaires habitant des sous-sols, d'autres emportés par les eaux alors qu'ils se trouvaient dehors ou dans leur véhicule.

 

parismatch.com

Commentaires Facebook