Sénégal: solidarité à Grand-Yoff après l’incarcération du maire de Dakar

Société | Publié le Dimanche 12 Mars 2017 à 12:58:58 | |
 

BUZZ ACTU  

Sénégal: solidarité à Grand-Yoff après l’incarcération du maire de Dakar

Au Sénégal, les ennuis judiciaires du maire de Dakar sont à l'origine de tensions dans le quartier dakarois de Grand-Yoff, fief électoral de Khalifa Sall, où il a grandi et dont il a été le tout premier maire. C'est dans cette commune de Dakar que, quelques heures après son incarcération, mardi 7 mars, des partisans du maire et des habitants ont affronté la police. RFI est allée à la rencontre des habitants de Grand-Yoff pour savoir ce qu’ils pensent de l’incarcération de l’élu.

Alors que Khalifa Sall passait sa première nuit en prison, mardi 7 mai, à Grand-Yoff - le quartier qui l'a vu grandir - des manifestations ont dégénéré en affrontements avec la police. Plusieurs soutiens du maire de Dakar ont laissé entendre qu'il fallait répondre par la force à ce qu'ils qualifient de « cabale politique ».

A Grand-Yoff, beaucoup défendent le maire de Dakar. « Il y avait beaucoup de problèmes. Les gens ont manifesté, brûlé des pneus et ont manifesté leur mécontentement. Khalifa Sall, comme on dit, est le représentant de tous les maires de l’Afrique. Il est quelqu’un d’important pour le Grand-Yoff », témoigne Ouseynou Sar, commerçant du quartier.

Appel au calme

L'actuel maire de la commune de Grand-Yoff a appelé les populations au calme et précisé qu'il faut tout faire « pour sortir Khalifa Sall de prison », a-t-il dit. De son côté, Ibou Goudiaby, chauffeur de taxi, veut aussi se battre mais en allant voter pour la liste de Khalifa Sall aux législatives de juillet prochain. C'est à Grand-Yoff, quartier pauvre et très peuplé, que s'est véritablement jouée la bataille pour le contrôle de Dakar lors des municipales de 2014.

La justice doit faire son travail

« Nous n’allons pas sortir brûler ou bien casser quelque chose. L’essentiel est de s’inscrire pour avoir sa carte d’électeur et lui donner nombre de suffrages aux élections législatives », a lancé Ibou Goudiaby. Installé non loin de la maison familiale de Khalifa Sall, Ndiagua Gueye dit soutenir l'élu politique mais il souhaite aussi que la justice puisse faire son travail.

« Khalifa Sall est un bon maire. Il travaille bien mais la justice fait quand même son travail. On laisse tout avec la justice pour qu’elle vérifie les comptes et ça ira », espère-t-il.

Commentaires Facebook