Université Félix Houphouët-Boigny: Les enseignants appelés à reprendre les cours

Société | Publié le Mardi 19 Decembre 2017 à 14:25:10 | |
 
Université Félix Houphouët-Boigny: Les enseignants appelés à reprendre les cours

La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Bakayoko-Ly  Ramata a invité les  enseignants membre de la Coordination des Enseignants-Chercheurs (CNEC) de l’Université Félix Houphouët-Boigny, à mettre un terme à leur gréve, , dans un communiqué transmis à l’AIP.

 

Depuis environ une semaine, des enseignants membres de cette Coordination de l’Université Félix Houphouët-Boigny  sont en grève, au motif que les heures complémentaires 2015-2016 n’ont pas encore été payées pour tous, rappelle le communiqué.

La ministre Bakayoko explique qu’à sa demande, le ministère de l’Économie et des Finances, à travers l’ACCT, a établi un chronogramme pour le paiement des heures complémentaires et des primes de recherche, au terme  des rencontres menés entre les dirigeants syndicaux  et le président de l’Université.

Cette médiation, jugée rassurante par les Présidents d’universités, « devrait être une raison suffisante pour convaincre les enseignants de renoncer à la grève. D’autant plus que les heures complémentaires 2015-2016 ont été totalement apurées à présent et mieux, les primes de recherche seront payées à la fin de ce mois de décembre 2017, comme prévu », indique le communiqué.

 » La grève qui a cours, au motif du non-paiement des heures complémentaires ne se justifie aucunement aujourd’hui, vu  que le Gouvernement s’est acquitté de ses obligations vis à vis des enseignants », a-t-elle déclaré, tout en demandant aux grévistes de reprendre « immédiatement » les cours afin de ne pas compromettre l’année universitaire 2017-2018.

Les efforts de l’Etat ivoirien pour le bien-être des enseignants sont évidents, selon Pr Bakayoko-Ly  Ramata, à travers, entre autres,   » l’augmentation des postes budgétaires de 50% depuis 2012, la revalorisation et le déblocage des salaires et  l’augmentation très importante des primes de recherche passant de 800 000 francs  CFA à 2 000 000 de francs CFA  pour l’Assistant, de 1 000 000  de francs CFA à 2 000 000  de francs CFA pour le Maitre -Assistant, de 1 200 000  francs CFA à  2 500 000  francs CFA pour le Maitre de Conférences et le Professeur Titulaire », a-t-elle précisé.

Commentaires Facebook