Football /Côte d'Ivoire-Maroc: Les tickets sont de plus en plus rares

Sport | Publié le Mercredi 08 Novembre 2017 à 20:29:46 | |
 
Football /Côte d'Ivoire-Maroc: Les tickets sont de plus en plus rares

Au cœur de la capitale ivoirienne, la bataille entre Eléphants et Lions de l’Atlas, comptant pour l’ultime journée des éliminatoires du Mondial 2018, se joue déjà dans la quête des tickets. Telle une pierre précieuse, le fameux sésame donnant accès au Stade Félix Houphouët, le 11 novembre prochain,  est introuvable dans les coins de vente officiels.

 

Devant le siège de la Fédération Ivoirienne de Football, les quelques irréductibles supporters venus acheter les tickets défient le chaud soleil de ce mercredi, dans l’espoir d’un bonheur inattendu. Mais le guichet de la  guérite reste hermétiquement fermé. Il est 14h. Arrivé sur les lieux depuis midi, Monsieur Diaby,  opérateur économique, est au bout de sa patience. « Il faut bien qu’on nous dise quelque chose. S’il faut attendre une éternité pour avoir un ticket, qui plus est au sein de la FIF, ce n’est pas normal », peste-t-il entre deux échanges de paroles avec ses compagnons.  A l’intérieur du Bureau de la Ligue professionnelle, on s’affaire comme on peut pour répondre aux sollicitations de plus en plus pressantes. Il faut livrer vite les invitations aux institutions. La tâche n’est pas aisée.  Le patron des lieux, Sory Diabaté, est obligé de mettre la main à la pâte. Ça urge !  Pour la vente aux clients, il faut s’adresser à la comptabilité, apprend-t-on. Mais où ?

La foire au marché noir

Où sont alors passés les tickets ? Au regard de l’activité des revendeurs, qui opèrent devant la Maison de verre, il n’y a pas à chercher midi à 14h. Les tickets de Côte d’Ivoire Maroc ont été, très tôt arrachés en masse, par ces derniers.
Là,  dissimulés parmi les acquéreurs ordinaires, ils guettent tel un chat les éventuels de tickets pour s’en procurer davantage. Une chasse touts azimuts.  « J’ai des tickets de  la tribune virage. C’est au prix de 2.000 F CFA. Je ne veux pas gagner gros, tout juste 1.000 F CFA de bénéfice », propose l’un d’entre eux. Pour la tribune latérale qui coûte 5.000 F CFA, notre vendeur au noir surfe sur un bénéfice de 2.500 F CFA soit un gain de 50% sur le prix initial. Un intérêt qui pourrait doubler d’ici le jour du match.

Un piège pour les Eléphants ?

Faut-il craindre une faible mobilisation des Ivoiriens dans les gradins du « Félicia » avec cette vente  au noir ? Alors que le public ivoirien est appelé à battre le combat du douzième homme, pourra-t-il se rendre massivement au stade ? Là est toute la problématique. Si la Fédération n’est pas contre cette activité, elle pourrait bien freiner l’ardeur de certains fans, sans grands moyens. « On n’y prend pas attention, mais ça peut être un piège. Beaucoup de supporters pourraient rester chez eux s’ils n’ont pas la chance d’avoir les tickets à bon marché », prévient un supporter sous le couvert de l’anonymat. A cette allure, les Marocains dont une belle colonie est annoncée à Abidjan, vont rivaliser avec leurs hôtes dans l’enceinte du « Félicia ». Car, en plus des 400 places à eux officiellement réservées, ils vont, certainement, s’approvisionner en nombre au noir.

Commentaires Facebook