Gabon : Pierre-Emerick Aubameyang, la brouille de trop ?

Sport | Publié le Jeudi 27 Septembre 2018 à 13:12:15 | |
 

BUZZ ACTU  

Gabon : Pierre-Emerick Aubameyang, la brouille de trop ?

Après son échange houleux avec la Fédération gabonaise (Fegafoot) par médias interposés au sujet de son père, Pierre-Emerick Aubameyang va-t-il honorer ses prochaines convocations avec les Panthères ? Même le nouveau sélectionneur Daniel Cousin ne jure de rien…  

 

C’est une relation très mouvementée qu’entretiennent Pierre-Emerick Aubameyang et la sélection gabonaise. Depuis plusieurs années en effet, l’attaquant d’Arsenal donne l’impression de choisir ses matchs en équipe nationale, faisant fréquemment l’impasse sur les amicaux (et pas seulement...). Pour preuve, avant de jouer et de marquer face au Burundi (1-1) en début de mois dans les éliminatoires de la CAN 2019, le Gunner n’avait plus joué de match au pays depuis 18 mois et le fiasco de la CAN 2017 à la maison !

 

Pour ne rien arranger, l’ancien Stéphanois et la Fédération gabonaise (Fegafoot) viennent de se déchirer au sujet du père du joueur, Pierre Aubame, annoncé trop précipitamment comme nouveau co-sélectionneur alors qu’il n’avait rien confirmé et qu’il se trouvait en soins à l’étranger. "Vous vous demandiez pourquoi j’ai des problèmes avec vous ? Pourquoi je ne voulais plus venir en sélection ? Ceci en est la démonstration encore une fois", avait notamment lâché "PEA". Finalement, le paternel a décliné la proposition et Daniel Cousin a été intronisé comme seul sélectionneur. Reste à savoir si le technicien pourra compter sur son joueur vedette, plus que jamais en froid avec la sélection et qui risque de bouder ses prochaines convocations…

 

  1. Cousin : "comme ça a un peu chauffé..."

 

"Après ce qu’il s’est passé sur les réseaux, je ne peux pas vous dire sa décision. Comme ça a un peu chauffé, je n’en suis pas certain", a admis l’ancien buteur de Lens et du Mans au micro de RMC. "J’ai laissé un message à son père, parce que je suis plus proche de lui. Mais vu ce qu’il s’est passé, je n’ai pas voulu remuer le couteau dans la plaie avec Pierre-Emerick. (...) Pour l’instant je n’ai pas eu de réponse. Après la défaite contre la Zambie (0-1, le 12 septembre dernier), il m’a dit qu’il serait là, mais c’était avant cette histoire. Je vais quand même rester positif. J’espère qu’il sera avec nous. (…) Après on peut aussi penser à l’option B, s’il n’honore pas la sélection, on a d’autres joueurs et on fera avec."

En perdition dans les éliminatoires de la CAN 2019 (3e du groupe C derrière le Mali et le Burundi et avec un point après 2 journées), les Panthères auraient bien besoin de leur atout numéro un alors que se profile une double confrontation déterminante face au Soudan du Sud le mois prochain…

 

afrik-foot.com

Commentaires Facebook