Le Rwanda défend l’accord passé avec Arsenal

Sport | Publié le Lundi 28 Mai 2018 à 13:43:00 | |
 

+ de Sport

BUZZ ACTU  

Le Rwanda défend l’accord passé avec Arsenal

Le Rwanda a défendu sa décision de dépenser "des millions" dans un contrat de publicité avec le club de football britannique Arsenal, après la vague de critiques qui a suivi l'officialisation du contrat.  

 

"Visit Rwanda", l'agence officielle du tourisme du Rwanda, aura son logo sur les manches des maillots des joueurs d'Arsenal la saison prochaine.

L'objectif étant de réaliser un branding gagnant pour le pays avec à la clé plus de touristes pour cette nation est-africaine.

L'accord a soulevé des critiques d'autant plus que le pays dépend toujours de l'aide étrangère qui représente une part importante de son budget.

Le journal britannique, The Daily Mail, a indiqué que le contrat porte sur le montant non négligeable de 40 millions de dollar.

C'est près de la moitié de l'aide que le Royaume-Uni apporte au Rwanda chaque année.

"Si ce n'est pas autre chose que ce que doit être l'aide étrangère, je ne sais pas ce que ça peut être. Il expose l'idiotie totale d'un système établi" a déclaré le député conservateur Andrew Bridgen au journal.

Pendant ce temps, des questions ont également été soulevées au parlement néerlandais mais l'agence du tourisme du Rwanda est sortie de sa réserve pour défendre cet accord.

Dans une déclaration publiée sur son site Web, elle a fait valoir que cela faisait partie d'un effort plus important pour augmenter les revenus que le Rwanda obtient chaque année.

"Notre objectif national est de doubler les recettes du tourisme de 404 millions de dollars à 800 millions de dollars d'ici 2024.

Cet objectif ambitieux n'est possible qu'en vendant le Rwanda comme une destination touristique innovante."

"Le partenariat avec le club de football d'Arsenal est l'une des nombreuses façons que le Rwanda a choisi pour se positionner comme la meilleure destination dans le cœur et l'esprit des visiteurs potentiels et, à ce titre, une partie de nos recettes touristiques est réinvestie pour soutenir ces efforts de marketing."

 

Commentaires Facebook