Wilmots déjà en danger : Son départ réclamé par des supporteurs

Sport | Publié le Lundi 12 Juin 2017 à 09:11:25 | |
 

+ de Sport

Wilmots déjà en danger : Son départ réclamé par des supporteurs

8 buts encaissés et 2 buts marqués en deux matchs. Tel le bilan de départ de Marc Wilmots à la tête de l’équipe nationale de football. Atomisés (5-0) en amical contre les Pays-Bas, les Eléphants se sont inclinés (2-3) face à la Guinée lors du premier match qualificatif pour la Coupe d'Afrique des Nations. C’est sur le technicien belge ne s’était pas imaginé ces débâcles pour ses grands débuts avec les Eléphants. A la suite de ces deux défaites qui laissent un gout amer aux ivoiriens, Marc Wilmots est déjà sous le feu des critiques dans tout le pays.

A la fin du match, des supporters en colère sont montés sur la pelouse pour exprimer leur courroux. Les forces de l'ordre ont dû intervenir pour protéger les joueurs et ramener le calme.

"Ville morte"
A peine nommé, l'ex-entraîneur des Diables est déjà sous le feu des critiques en Côte d'Ivoire, un pays où les prestations de  l'équipe nationale suscitent une vive passion.

Sur les réseaux sociaux, le "Taureau de Dongelberg" a déjà droit à un surnom (très peu flatteur): "Ville morte". Deux matchs, deux défaites, huits buts encaissés, absence de fond de jeu: le baptême du feu de l'entraîneur belge ne passe pas auprès des sympathisants ivoiriens, qui s'inquiètent de voir leur équipe à la dérive de la sorte.

 

 

avec 7sur7

Wilmots: "De la patience svp"
Malgré les débuts compliqués, Wilmots prône la patience et martèle qu'il possède pas de baguette magique. "Je sais que le peuple demande beaucoup. Son équipe est en totale reconstruction avec des jeunes joueurs. Alors, je vais demander un peu de patience. On rebâtit l'équipe", a tenté de rassurer Wilmots, dans des propos rapportés par la DH. Pour rappel, seule la première place du groupe est d'office qualificative pour la phase finale qui aura lieu au Cameroun. Les trois meilleurs deuxièmes obtiendront également leur billet. 

Les deux prochaines rencontres qualificatives pour le Mondial 2018 prévues fin août et début septembre face au Gabon risquent déjà d'être décisives pour l'entraîneur belge. La Côte d'Ivoire est en tête de son groupe avec 4 points.

Commentaires Facebook