Zlatan Ibrahimovic: "Comme toujours, je leur fais se bouffer les c... Ils sont payés pour raconter de la m*rde, moi je parle avec mes pieds"

Sport | Publié le Lundi 02 Janvier 2017 à 23:22:24 | |
 
Zlatan Ibrahimovic:

Zlatan Ibrahimovic est heureux de ses premiers mois à Manchester United. Et il se réjouit surtout d'avoir fait taire les sceptiques à son sujet.

 

 

Zlatan Ibrahimovic aurait pu finir l'année 2016 en apothéose, avec cette incroyable reprise de volée acrobatique, que l'arbitre Lee Mason a cru bon de refuser lors de Manchester United-Middlesbrough (2-1). Une décision que l'intéressé a du mal à comprendre. "Je ne sais pas pourquoi il a sifflé, regrette Ibrahimovic, cité par le Guardian. Il a d'abord accordé le but puis au bout de 30 secondes il a changé d'avis (pour sanctionner une prétendue faute d'Ibrahimovic sur Victor Valdes, ndlr)."

Ce but aurait pourtant été le 51e du géant suédois sur l'année civile et lui aurait permis, l'air de rien, d'égaler le total de Lionel Messi. "Ce n'est pas important, assure l'ancien parisien. L'important c'était de gagner ce match. Pour moi, c'est la même chose de battre Messi ou non. On a toujours une chance de gagner le championnat." 

Zlatan est content de lui

"Ibra" était en effet d'humeur optimiste, et dresse un bilan très positif de ses premiers mois en Premier League. "C'était une année fantastique, je ne me plains pas. Je suis venu à United, mes premiers mois ont été plus qu'extraordinaires. Je suis heureux, j'espère que ça va continuer. Je me sens bien. Je ne sais pas combien d'années il me reste, mais je prends du plaisir à jouer au foot. Je suis arrivé en Premier League, et tout le monde pensait que je n'y arriverais pas. Mais comme toujours, je leur fais se bouffer les c..."

Ibrahimovic s'adresse ainsi assez crûment aux critiques, aux sceptiques, dont il aime se nourrir. "Ça me donne de l'énergie, croyez-moi, clame-t-il. Ils sont payés pour raconter de la merde, moi je parle avec mes pieds. Et j'adore ça." Il aime bien parler tout court, lui aussi, pourtant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source: Bein Sports

 

 

Commentaires Facebook