Deux étudiants créent une poubelle intelligente au Sénégal

Technologies | Publié le Jeudi 14 Decembre 2017 à 16:08:56 | |
 

+ de Technologies

Deux étudiants créent une poubelle intelligente au Sénégal

Papa El Hadj Mandiaye Gningue, 20 ans, étudiant en architecture et Alioune Badara Mbengue, 19 ans étudiant en multimédia, communication digitale et e-business voulaient au départ créer une bande dessinée mais au fil des années et des concours, ils ont changé de cap. Ils sont parvenus, en compagnie de trois autres étudiants à mettre sur pied une poubelle intelligente, le Mbal-IT, capable de trier les déchets et ainsi participer à la protection de l’environnement.  

Mbal-IT est une contraction du mot wolof ordure et du terme IT qui désigne les technologies de l’information.

 

Tout est parti du concours dénommé les "les 55 heures de la francophonie" dédiée à l’innovation numérique. Une compétition au cours de laquelle l’idée de Mbal-IT a vu le jour. Alioune Badara Mbengue détaille le processus de création de Mbal-IT.

 

" On était amené à réfléchir sur la problématique de l’environnement au Sénégal et on devait chercher une solution au problème de la gestion des déchets. On a fait un constat. Le principal problème de la gestion des déchets ici, c’est qu’il n’y a pas la notion de tri. Les gens ne savent pas trier leurs déchets. Du coup, on devait trouver une solution à ce problème et on s’est dit pourquoi ne pas faire une poubelle qui allait parler aux gens. C’est là qu’est né Mbal-IT avec d’autres membres de l’équipe notamment Ousmane qui est automaticien, Mireille Chango et Oury Diallo qui sont les développeurs ", explique le jeune Alioune.

 

Mbal-IT est donc un bac à ordures qui permettra de gérer les ordures plus facilement avec une technologie accessible à tous, selon M. Alioune.

Il est en fait un dispositif électronique et une poubelle physique en même temps.

 

" Lorsqu’on se présente devant l’appareil, il se met en marche et commence à nous parler littéralement en français puis en langues locales pour vous expliquer comment trier vos déchets. Cela permet, non seulement, d’introduire cette première étape de tri mais aussi nous récupérons un ensemble de données qui permet d’avoir une meilleure vision globale de l’environnement et aussi de faciliter le travail des gens qui sont en charge de la gestion et de la collecte des déchets ", poursuit le jeune inventeur.

 

Pour financer et développer leur projet, les promoteurs de Mbal-IT misent avant tout sur leurs propres moyens comme l’affirme Papa El Hadj Mandiaye Ngningue, 20 ans et étudiant en architecture

 

" On a créé une start-up de design qui nous permet de financer les différents prototypes. Donc, en ce moment, on a de quoi financer quelques prototypes. Et vu que selon notre business model nous avons besoin des clients d’abord pour ensuite produire, nous n’avons pas besoin d’un grand financement pour produire et ensuite trouver des clients ", confie M. Ngningue.

Les promoteurs de Mbal-IT veulent commencer la commercialisation de leur poubelle intelligente en 2018 au Sénégal et en 2020 dans d’autres pays d’Afrique. Pour ces étapes, ils espèrent bénéficier d’un financement conséquent afin de procéder à une production à grande échelle et ainsi minimiser les coûts de fabrication.

 

De jeunes sénégalais s’étaient également distingués lors de la de la deuxième édition du concours Pan-African Robotics (PARC) tenue en mai 2017 à Dakar. Plus de 200 étudiants de différents lycées du Sénégal, du Mali et de la Gambie ont participé dans cette compétition dans la capitale sénégalaise.

 

 

VOA

Commentaires Facebook